Les grands festivals de l’Ontario français selon Michel Bénac

Des festivals francophones, en Ontario, il y en a!

Top 10

À quels événements aime assister le chanteur du groupe Swing?



Depuis 2000, Michel Bénac sillonne l’Ontario avec le groupe Swing (LGS). Il ne compte plus le nombre de spectacles qu’il a donné dans les centres culturels et les écoles, et connaît bien les manifestations culturelles de l’Ontario français pour les vivre de la scène. S’il pouvait obtenir des laissez-passer pour participer, en quidam, à ces événements, où irait-il? Nous lui avons posé la question…

1. Le Festival de la St-Jean de la région de Kapuskasing

Michel Bénac : Pour ceux qui ne le savent pas, la St-Jean est célébrée dans toutes les provinces, et, à l’extérieur du Québec, c’est sûrement en Ontario où l’on fête le plus la St-Jean. Le Festival de la St-Jean de la région de Kapuskasing c’est de loin la plus grosse St-Jean de l’Ontario. Ç’a lieu souvent la fin de semaine avant le 24, comme la St-Jean n’est pas fériée en Ontario. C’est absolument formidable. Il y a toujours une excellente programmation et ça dure trois jours.

St Jean Kap 2014

La St-Jean à Kapuskasing. Photo : comité du Festival de la St-Jean de la région de Kapuskasing

2. La Nuit sur l’étang

M. B. : Événement culturel important pour l’Ontario français : c’est La Nuit sur l’étang, une fête qui a lieu en mars à Sudbury. La culture franco-ontarienne est née à ce festival-là. C’est à la Nuit sur l’étang que tout à coup, tous les artistes franco-ontariens ont décidé de se produire publiquement et ç’a amené un public qui cherchait une musique qui leur ressemblait. Ç’a commencé dans les années 1970 et c’est toujours fort aujourd’hui.

En bref en spectacle à la Nuit sur l'étang. Photo : Joël Ducharme.

3. Le Festival franco-ontarien

M. B. : Bien entendu, il y a le Festival franco-ontarien d’Ottawa. Ç’a lieu autour de la fête des Pères, en juin. Pour moi, un francophone de la région d’Ottawa, c’est un festival excitant à faire, sur scène, mais j’y suis allé année après année, quand j’étais jeune. Je me souviens d’avoir vu Beau Dommage au Festival franco-ontarien. Me retrouver sur la même scène, c’est un rêve qui devient réalité. Ma mère est dans la foule, les gens avec qui je suis allé à l’école sont dans la foule. C’est beaucoup plus personnel, pour moi.

4. Le Festival du loup à Lafontaine

Le Festival du loup, c’est un festival qui célèbre la fierté francophone de la Huronie et de la baie Georgienne. Excellent festival! Je pense que c’est la région qui nous a donné le plus d’artistes franco-ontariens. Deux Saisons, Éric Dubeau, Damien Robitaille, Brasse-Camarade... Si on pense à l’importance que ces artistes sur l’Ontario, c’est incroyable de voir que cette petite région ait sorti autant d’excellents musiciens.

5. Le Festival de la Curd de Saint-Albert

M. B. : Beau p’tit coin de l’Est ontarien, où l’on fait un beau festival, très country, très dehors dans la bouette, très charmant. Si jamais tu veux planifier un été autour des festivals de l’Ontario, il ne fait pas manquer le Festival de la curd.

6. Le Festival Boréal de Sudbury

M. B. : Il y a beaucoup de festivals à Sudbury. Le Northern Lights Festival Boréal c’est un gros festival, en anglais, en français, des styles musicaux variés. De tout pour tout le monde! Ça se passe au parc Bell, sur le bord du lac Ramsey. C’est un excellent emplacement.

7. La Franco-Fête de Toronto

M. B. : La francophonie torontoise est la plus grosse communauté francophone de l’Ontario, mais c’est tellement une grande ville qu’elle est décousue et éparpillée. Ils n’ont pas l’occasion de se retrouver souvent. Mais quand la Franco-Fête arrive, la communauté se rassemble pour une fin de semaine de fête. En 2015, ils ont fait durer ça deux semaines et ç’a été un vrai succès! Ils ont fait ça dret downtown, au Dundas Square, au coin Dundas et Yonge, la plus grande intersection du centre-ville de la plus grosse ville canadienne. Il y avait du monde, c’était malade!

NDLR : En 2017, la Franco-fête sera célébrée du 23 au 30 juin et sera de retour au Harbourfront.

8. La FrancoFEST de Hamilton

M. B. : La FrancoFEST (qui s’appelait avant la Franco-fête) c’est un bon festival, très modeste, mais excellent aussi. Ils se sont restructurés, ont changé le lieu, ont repensé la programmation. C’est un festival francophone ouvert à la communauté. On voit souvent des festivals world, mais eux, ils ont décidé de faire un festival francophone ouvert aux anglophones pour leur faire découvrir notre culture. C’est très axé sur l’ouverture et c’est un beau modèle à suivre.

9. Les Folies Franco-FUN de Temiskaming Shores

M. B. : À New Liskeard, il y a les Folies Franco-FUN. Ç’a lieu en mai. Ils ont plein d’activités et il y a une bonne programmation. Dans la région – qu’on appelle aujourd’hui Temiskaming Shores –, la francophonie est très vivante et se déplace beaucoup. L’accueil est vraiment chaleureux.

Le 24 juin… et le 25 septembre?

M. B. : Les festivals en Ontario se déroulent autour de la St-Jean. Veut, veut pas, c’est notre célébration à nous. Mais il n’y a pas de festival officiel le 25 septembre, Jour des Franco-Ontariens et des Franco-Ontariennes. Il n’y a pas de festival qui revient, année après année. Beaucoup de conseils scolaires célèbrent notre drapeau. Il y a des activités un peu partout, mais je n’ai pas vu une communauté imposer un festival.

NOTA : Sudbury répond-il à l’appel de Michel Bénac ? Le French Fest a été présenté pour la première fois, en 2015, dans la capitale du nickel. Et il récidive depuis!

Articles en vedette