Le lac Témiscamingue, le trésor le mieux gardé du Nord-Est ontarien

Des motomarines Yamaha au jeu près du Rocher du diable, sur le lac Témiscamingue.



Les Grands Lacs et les principaux cours d’eau de l’Ontario comptent parmi les endroits les plus propices à la navigation de plaisance en eau douce au monde, c’est connu. On sait aussi que les destinations prisées sont passablement achalandées. Mais un lac à cheval entre le Québec et l’Ontario offre une expérience toute autre, et de calibre international par les services qu’on y trouve : marinas, lieux d’hébergement hors pair et restaurants haut de gamme.

sunset on lake temiskaming

Le coucher du soleil sur le lac Témiscamingue.

Plusieurs personnes perçoivent ce lieu idyllique comme « isolé ». En réalité, il ne faut que quelques heures pour s’y rendre. Et lorsque vous y êtes, vous n’avez pas à vous frayer un chemin entre les autres bateaux…

Le lac Témiscamingue est long d’un peu plus de 100 km et sa superficie est d’environ 300 km2. Sa profondeur atteint 200 mètres (environ 700 pieds) par endroit, ce qui rend la navigation sécuritaire, qu’importe le tirant d’eau de votre embarcation. En plus, 90 % des rives sont des terres publiques, alors on peut facilement s’en approcher et les explorer – elles sont accessibles.

cover image yamaha lake temiskaming

Les marinas du lac sont faciles d'accès.

Le lac compte des dizaines d’îles de dimensions différentes, ce qui rend les possibilités de navigation et d’exploration encore plus intéressantes. Le lac en tant que tel a été formé par la glaciation et une faille, et le résultat est magnifique : quels paysages époustouflants! La formation la plus notable est sûrement ce qu’on appelle Devil’s Rock – le Rocher du diable –, une falaise de 2 milliards d’années, qui s’élève 90 mètres (300 pieds) au-dessus des eaux du lac Témiscamingue. Les randonneurs et les plaisanciers se sont pris d’affection pour l’endroit.

yamaha pwc lake temiskaming island presidents suites

Des Waverunners de Yamaha sur le lac Témiscamingue

Autour du lac, le paysage est diversifié : forêt boréale dense par-ci, rochers du Bouclier canadien par-là, vallons qui font onduler une terre argileuse, exploitée par un secteur agricole très dynamique. On connaît d’ailleurs la région nord du lac pour ses délices et ses gourmandises. Le meilleur outil pour naviguer sur ce lac et découvrir ses attraits est certainement la brochure du Tour du lac Témiscamingue, que vous pourrez consulter en suivant ce lien.

On peut facilement naviguer dans ces eaux et entre les îles. Le Service hydrographique du Canada propose des cartes marines et chacune des marinas offre de l’information pertinente pour naviguer en toute sécurité – et pour s’y amuser!

yamaha pwcs on lake temiskaming

Le lac Témiscamingue compte cinq marinas : Temiskaming Shores (New Liskeard), Temiskaming Shores (Haileybury), Notre-Dame-du-Nord, Ville-Marie et Témiscaming. Elles sont aménagées dans les plus grandes villes riveraines, et chacune a sa personnalité. C’est à Temiskaming Shores, en Ontario, où l’on trouve le plus de centres commerciaux et de boutiques, notamment au centre-ville de New Liskeard, plein de vie. Au « centre » du lac, Ville-Marie, la Québécoise, est l’hôte de la grande Foire gourmande de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-Est ontarien. Duhamel-Ouest, juste au nord de Ville-Marie, a un caractère historique. Notre-Dame-du-Nord, pour sa part, est à l’extrémité nord du lac. On connaît l’endroit pour son gros, gros rodéo du camion.

haileybury marina

La marina d'Haileybury

Le lac s’étend sur deux provinces. Vous entendrez donc parler français et anglais, et ce, qu’importe où vous vous trouvez. Il faut absolument souligner, aussi, l’importante population des Premières Nations : les Algonquins sont ici chez eux.

La diversité culturelle est une très grande source de fierté et on le sent! Ça passe par toutes sortes de moyens : théâtre, festivals culinaires incroyables et grande connaissance, respect et intérêt réel pour la préservation du passé comme on en voit peu ailleurs.

Les enfants et les familles aiment beaucoup la plage et les glissoires d’eau d’Haileybury et le parc de planches à roulettes – le skatepark — Harder for Carter de New Liskeard. Il y a aussi le Fossilarium de Notre-Dame-du-Nord et la réputée chocolaterie Chocolats Martine de Ville-Marie.

fosilariumjpg

Le Fossilarium

Les golfeurs apprécient l’accès aux deux terrains de golf tout près de leur bateau et les boutiques de New Liskeard et de Ville-Marie sont à deux pas de la marina. Certaines offrent même un service de navette au quai!

golf course

Le golf sur les rives du Témiscamingue

Le site historique national Fort Témiscamingue-Obadjiwan de Duhamel-Ouest propose un voyage dans le temps incroyable et démontre l’importance du commerce des fourrures dans la colonisation européenne de la région. Il demeure fidèle à ses origines et est accessible par l’eau – en bateau et par motomarine – et comporte un bon système d’amarrage. Le site partage une petite péninsule avec La Bannik, un centre de villégiature à service complet, qui comprend un restaurant gastronomique avec une superbe vue panoramique sur le lac.

En fait, à partir de chacune des marinas, on a accès à des services de restauration bons et diversifiés, de la pataterie à la gastronomie!

la bannick

La Bannik sur le lac Témiscamingue

Les sites d’hébergement les mieux équipés pour répondre aux besoins des plaisanciers sont les Suites des présidents de Haileybury, le Waterfront Inn de New Liskeard, La Bannik de Duhamel-Ouest (avec des chalets privés et un camping pour les véhicules récréatifs) et l’auberge et restaurant Chez Eugène de Ville-Marie. Pour contempler le lac, rendez-vous Chez Eugène, à La Bannik ou au Rooster’s de New Liskeard, qui est rattaché au Waterfront Inn.

La prochaine fois que vous pensez passer une semaine ou plus sur les eaux, pensez à changer de décor et à utiliser vos techniques de navigation à leur plein potentiel. Explorez un lac immense et incroyable, découvrez trois cultures et deux provinces.

Articles en vedette