L’Ontario français : 400 ans, toutes ses dents

La rivière des Français... belle et pure!

et du mordant!

Vous planifiez des vacances en Ontario? Vous voulez parler français? Alors, bienvenue!



400 ans de présence française

Il y a 400 ans, à la demande de Samuel de Champlain, Étienne Brûlé quitte la vallée du Saint-Laurent pour découvrir les Pays-d’en-Haut. C’est ainsi qu’un premier Européen foule ce qui deviendra l’Ontario. Il remonte le cours de l’Outaouais, descend la baie Georgienne. Il s’aventure jusqu’à Toronto et Sault-Sainte-Marie et ratisse la péninsule entre les lacs Ontario et Érié.

Sur ses pas, les coureurs des bois se dirigent vers l’Ouest à la recherche des peaux les plus belles. Des forts et des missions s’élèvent au Détroit et à Sainte-Marie, sur les rives de la baie James, des lacs Ontario, Nipigon, Témiscamingue… Les bûcherons, dont le légendaire Jos Montferrand, succèdent aux aventuriers. Puis le chemin de fer est construit, et les nouvelles terres donnent le nickel, le cuivre, l’or, l’argent, l’uranium… Les communautés s’établissent et gagnent, non sans lutte, des écoles françaises.

On peut encore suivre ce magnifique parcours! C'est le Circuit Champlain!

Plusieurs communautés francophones dans le Nord 

Certaines régions ontarienne sont plus francophones que d'autres. Que dire de la communauté de Hearst, qui se fait souvent surnommer le « p'tit Québec? » Et du Grand Sudbury, qui est l'hôte de plusieurs grands rassemblements francophones comme la Nuit sur l'étang? De Timmins? De Temiskaming Shores? De Dubreuilville? De la Rivière des Français? Toutes des communautés nord-ontariennes où l'on trouve un très grand nombre de résidants et de services francophones. Les Franco-Ontariens sont charmants à connaître. Ils ont d'ailleurs leur propre accent... Le connaissez-vous?  

Des festivals

La francophonie ontarienne continue à foisonner. Les festivals en font foi! La plus grosse Saint-Jean de la province se déroule à Kapuskasing. À Sudbury, la scène grouille! À Lafontaine, le Festival du loup célèbre les francophones du village et des environs. Toronto conjugue à merveille francophonie et multiculturalisme. Et que dire du rendez-vous annuel que donne le Festival franco-ontarien d’Ottawa, qui donne le ton à l’été!

Du tourisme en français!

Plusieurs organismes francophones dans la province travaillent avec dynamisme. En tourisme, relevons le Réseau des villes francophones et francophiles de l'Amérique, présent en Ontario, Ontario, Tant à découvrir, Bonjour Niagara...

Les entrepreneurs sont nombreux à offrir des services touristiques en français. Lors de votre prochain voyage dans le nord de l'Ontario, n'hésitez pas à demander des services en français. Que vous soyez à la recherche de festivals et événements, d'aventures en plein air ou d'escapades romantiques, il y a certainement possibilité de trouver des endroits qui vous permettent de pratiquer ces activités, en français.

D'après le recensement de 2016, la population qui parle le français (parce qu'on pourrait se perdre dans les données de langue maternelle, parlant français à la maison, parlant français au travail...) de l'Ontario est répartie comme suit :

  • le Nord-Est, dont Sudbury et Hearst : 173 280,
  • le Nord-Ouest, dont Thunder Bay : 16 295,
  • le centre, dont Toronto : 748 370,
  • le Sud-Ouest, dont Windsor : 53 755 et
  • l'Est, dont Prescott-Russell, Kingston et Ottawa : 539 730. 

Autres lectures suggérées