La petite séduction dans le Nord ontarien

Le Centre Inovo, kiosque touristique de Hearst.



L’émission La petite séduction, animée par Dany Turcotte, a pris la route du Nord ontarien en 2015. 

Mais qu’y ont découvert les artistes courtisés, Pierre Brassard à Moonbeam et Louise Portal à Hearst?

À Moonbeam, Elsa St-Onge croit que la vitalité de la communauté et ses attractions uniques, comme la fameuse soucoupe volante à l’entrée du village, les sentiers qui jalonnent le territoire, le camping et les lacs artificiels de Twin Lakes et le tout petit centre de ski, qui fait le bonheur des raquetteurs et des skieurs, l’hiver.

Lac Remi

Le lac Rémi de Moonbeam est couru, l'été. Photo : CDÉM.

Pour sa part, Sylvie Fontaine pense au caractère distinct de la ville de Hearst, qui l’a vu naître et grandir. « À Hearst, on est différent des autres municipalités du Nord», dit-elle. Précisons que Hearst, aux 5000 habitants, est une ville universitaire, et ce, depuis plus de 60 ans. « Il y a du talent, poursuit-elle. Il y a beaucoup de professionnels, de médecins, d’avocats. On a plein d’activités qu’il n’y a pas dans les autres villes de 5000 résidants. On a une belle Place des arts. On a un dynamisme qu’on n’a pas ailleurs et qui doit transpirer dans l’émission.»

À Moonbeam, on a tourné à la soucoupe volante, dans les sentiers, leaulac Rémi. À Hearst, il y a la scierie patrimoniale, l’écomusée, le kiosque touristique, où l’on retrouve les célébrissimes loups et orignaux. « J’aimerais avoir quelqu’un qui compte combien de personnes s’arrêtent là pour prendre des photos », lance une Sylvie Fontaine amusée. « Parfois il y a une file d’attente. C’est le symbole de Hearst », estime la responsable du développement économique local. « L’été dernier, on a vu beaucoup de gens qui traversaient le pays et qui nous disaient qu’on avait le plus beau centre touristique à travers le Canada.»

DÉCOUVREZ MOONBEAM! DÉCOUVREZ HEARST!

Elsa St-Onge rêvait de faire découvrir la réalité franco-ontarienne à quelqu’un qui ne sait même pas que l’Ontario a une francophonie dynamique. Parmi ses suggestions : un comédien de la série « Dans une galaxie près de chez vous », pour le clin d’œil à la soucoupe volante qui s’élève à l’entrée du village. Comme elle suit l'actualité, le choix de Pierre Brassard lui a souri. «Je ne sais pas s'il connaît la francophonie ontarienne», disait-elle, avant le tournage.

Sylvie Fontaine, elle, rêvait de faire découvrir Hearst à Gregory Charles, qui a animé l’émission Des airs de toit, à la Première chaîne de Radio-Canada. « Il n’arrêtait pas de parler de Hearst », rappelle-t-elle. Elle a rapidement découvert de beaux atomes crochus entre Hearst et la comédienne et auteure Louise Portal.

Vous pouvez découvrir d'autres villes franco-ontariennes qu'a visitées La petite séduction, comme Lafontaine et Sudbury. Et pour découvrir l'Ontario français, restez dans ce site-ci!  

logo Cercle petite-Sed V3 RED

 

Autres lectures suggérées