Bouffer le Nord : le Nord-Ouest

Illustrations : Kinnon Elliot

Une liste des plaisirs gourmands à inscrire à votre parcours

Tant qu'à manger, mangez local!



Vous planifiez un voyage dans la région la plus à l’ouest de l’Ontario. Vous explorerez le fameux Lake of the Woods, vous frôlerez la frontière nordique du Minnesota, celle la plus à l’est du Manitoba et vous resterez ému devant l’immensité sauvage de ce coin de la forêt boréale. Vous devrez manger, non? Eh bien, tant qu’à manger, pourquoi ne pas vivre une aventure gastronomique? Pourquoi ne pas manger comme les gens de la place? Voici une petite liste des spécialités locales à ne pas manquer si, comme moi, vous voyagez avec l’estomac comme compas.

Atikokan

Le riz sauvage est un aliment indigène typiquement canadien. Récolté par les communautés autochtones depuis belle lurette, il est aujourd’hui disponible presque partout. Dans le nord-ouest de l’Ontario, ce grain se retrouve sur tous les menus dignes de ce nom. Une préparation préférée est une soupe au riz sauvage. La meilleure dans la région se retrouve à Quetico North Outfitters, à l’entrée du parc Quetico et près du village d’Atikokan, la capitale canadienne du canot. Vous êtes là quand il neige? Pas de trouble. Les motoneigistes aussi adorent la soupe au riz sauvage.

 

Dryden et Sioux Lookout

Je viens d’une famille de chasseurs alors vous pouvez me croire quand je vous dis que tous les chasseurs les plus dévoués rêvent des chevreuils monstrueux du Nord-Ouest ontarien. C’est pourquoi, à l’automne, la région de Dryden et Sioux Lookout accueille des centaines de chasseurs en quête de gros bucks.

Et avant que vous me disiez que la chasse n’a pas sa place dans un article sur la bouffe locale, je vous dis que c’est tout à fait le contraire. Que peut-il y avoir de plus local que la viande d’un animal qui broute dans les forêts qui t’entourent? La chasse produit de la viande. De la bonne... non! de l’excellente viande! Et pour bien l’apprêtez, je vous redirige humblement vers un autre de mes articles : Le bistro sauvage du chasseur gourmet!

 

Fort Frances

Si vous avez le goût d’un bon morceau de viande mais la chasse ce n’est pas votre dada, je vous redirige vers la Flint House de Fort Frances. S’approvisionnant de fermes locales, vous y trouverez de quoi vous régaler. Mais la pierre angulaire de ce resto est son prime rib. Un bon vin rouge avec ça et vous êtes en business.

Sioux Narrows

S’approchant finalement de la région de Lake of the Woods, vous trouverez un bijou dans la Première nation Naotkamegwanning près de Sioux Narrows nommé WiiSinin Café. Vous y trouverez des bannock burgers et des Indian tacos, ailleurs connu sous le nom de nish tacos. Le deuxième de ces petites délicatesses est fait de viande hachée assaisonnée et recouverte de laitue, de tomates, de fromage, de haricots et de crème sûre. Jusqu’ici, rien de trop exotique. Ce qui rend ces tacos spéciaux est la base de pain frit, une variante dorée de la traditionnelle bannique. Lorsque vous aurez terminé de vous goinfrer, n’oubliez pas de passer par la boutique où vous trouverez plusieurs produits locaux comme le délicieux miel de Oji-Bee Honey Co.

La Deep 6 passe 6 mois dans le fond du lac des Bois...

Kenora

Tout près de la frontière du Manitoba et sur les rives du Lake of the Woods, la petite ville de Kenora risque de voler votre cœur. Laissez-vous donc emporter par ses multiples charmes en commençant avec les bières de Lake of the Woods Brewing Co. Moi je commencerais avec la Forgotten Lake, une bière aux bleuets faite avec de vrais bleuets (plusieurs brasseries utilisent des sirops bourrés de saveurs artificielles). Si jamais vous trouvez une bouteille de Deep 6, vous me l’envoyez ok? Cette bière de style Tripel a été fermentée pendant 6 mois à 20 pieds sous la glace du lac. Ils ne niaisent pas avec la puck à cette brasserie!

Après votre bière, si vous vous retrouvez à Kenora un lundi soir, vous devez vous arrêter à la Log Cabin Tavern pour de délicieuses côtes de bœuf. Pourquoi je spécifie le lundi? Eh bien c’est parce que c’est le seul soir où vous avez des côtes de bœuf à volonté! Mettez votre costume de Fred Flintstone et mettez-vous à table.

 

PLEIN AIR

Le nord-ouest de l’Ontario est un coin du monde beaucoup plus sauvage que vous pouvez l’imaginer. Il y a le fameux et international Lake of the Woods, bien sûr, mais il y a aussi des milliers de lacs et des centaines de rivières à explorer en canot. En hiver, il y a des centaines de kilomètres de pistes de motoneiges qui peuvent vous emporter jusqu’à Sudbury ou Winnipeg si vous le voulez. Si c’est la pêche que vous aimez, il n’y a pas de meilleurs endroits pour faire de la pêche au doré et au brochet. Alors remplissez vos congélateurs de nourriture locale et partez loin des sentiers battus. De toute façon, selon moi, la meilleure bouffe est toujours cuite sur un feu de camp en compagnie de famille et d’amis.

Autres lectures suggérées