Bouffer le nord : région de Sudbury-Manitoulin

Illustrations : Kinnon Elliot

Une liste des plaisirs gourmands à inscrire à votre parcours

Tant qu’à manger, vaut mieux bien manger!



Vous planifiez un voyage au cœur géographique de l’Ontario, soit la région de Sudbury. Vous allez visiter Sudbury comme tel ainsi que l’île Manitoulin et la rivière des Français. Comme vous êtes des êtres vivants, vous allez devoir manger. Et tant qu’à manger, vaut mieux bien manger! Voici donc une petite liste des spécialités locales à ne pas manquer. Mes propres aventures gastronomiques en garantissent l’authenticité.

Sudbury

Dans le sud de Sudbury, il y a la Regency Bakery, une boulangerie-delicatessen italienne. Vous y trouverez des beignes, du gelato, du pain frais, des cannolis, du salami et plus. Mais s’il y a une chose à ne pas manquer, c’est le porchetta! Tous les matins, la boulangerie prépare son porchetta pour qu’il soit prêt à l’heure du dîner. Un sandwich au porchetta sur du pain frais vous transportera dans une extase italienne sans pareille.

Des cannolis de Regency en pleine préparation. Photo Regency Bakery (Facebook)

À l’heure du souper, mettez vos vestons et vos belles robes. On sort! Vous avez le choix entre deux institutions sudburoises. Il y a l’incontournable, Mr Prime Rib Steakhouse. La spécialité ici, vous l’aurez deviné, est le fameux prime rib avec sauce au raifort. Si t’as le goût de la mer plutôt que celui de la terre, rends-toi au Teklenburg’s Sea Food Restaurant. On dit que vous n’aurez jamais mangé un aussi bon fish and chips.

 

Killarney

En parlant de fish and chips, nous ne pouvons pas ignorer la baie Georgienne et ses villages côtiers qui rappellent les Maritimes. Ici, le poisson-roi est le grand corégone. Sur le quai, tout près du chenal, les Herbert Fisheries sont installés dans un autobus rouge. En plus du paysage époustouflant vous trouverez de monstrueuses portions de fish and chips faites avec ce poisson fraîchement pêché. C’est le lunch parfait entre un tour en canot sur les eaux azur de la baie et une randonnée à travers les rochers du parc provincial Killarney. Et si vous êtes hors saison, sachez que Herbert a aussi pignon sur rue à Sudbury.

Île Manitoulin

Tant qu’à être dans la baie Georgienne, vous vous devez de vous rendre à l’île Manitoulin, la plus grande île de lac d’eau douce au monde. Je vous propose un pique-nique. Commencez à remplir votre panier aux Hawberry Farms de Providence Bay. C’est la confiture de baies d’aubépines que vous voulez. Les origines de cette confiture sont très intéressantes. Mais ça, je vous laisse le découvrir sur place. Un indice : c’est la résilience qui a mené la famille à créer ce petit péché.

Votre prochain arrêt est à la MUM’s Restaurant and Bakery de Mindemoya. Vous demandez des apple fritters. Dites-leur que c’est moi qui vous ai envoyé. Et préparez-vous. Ces beignes sont aussi lourds qu’un nouveau-né.

Votre arrêt final est au sentier des tasses et soucoupes, mieux connu sous son nom anglophone de Cup and Saucer. Approprié pour un pique-nique, non? Vous montez jusqu’au sommet, vous vous installez pour manger et vous admirez la vue. Lorsque vous redescendez finalement avec les veines bien chargées de sucre, vous m’envoyez un message pour me remercier.

 

Postes de traite des fourrures

L’histoire des voyageurs est forte dans la région de Sudbury. Il y a deux lieux à ne pas manquer pour vivre un peu de cette histoire de traite des fourrures. Le premier se retrouve à l’ouest entre Sudbury et l’île Manitoulin, au coin des autoroutes 6 et 17. Cherchez pour l’enseigne qui dit Northwest Trading Company. À l’intérieur il y a des mocassins et des mukluks authentiques. Mais comme notre intérêt est purement gastronomique, rendez-vous vers l’arrière du magasin. Il y a un comptoir où nous vendons du fudge et de la crème glacée Farquhar, une marque de la région. Les cornets qu’on vous servira sont immenses!

Au Northwest Trading Company, on ne fait pas que du fudge. On fait du fudge record! Photo fournie par Chantelle Gorham, Northwest Trading Company.

Au sud de Sudbury, il y a le French River Trading Post, une véritable institution qui a commencé en 1956. Ici aussi il y des mocassins, des mukluks, de la crème glacée et du fudge. Il y a aussi le Hungry Bear et le Blueberry Hound, des mascottes qui sauront émerveiller les petits. Mais je ne vous envoie pas là pour voir de gros toutous. Ce que vous voulez, c’est le restaurant. Au menu, des pancakes aux bleuets recouvertes de sirop d’érable. Il y a des burgers et un buffet de salades. Et pour souper, on parle de steaks, poisson, crevettes et compagnie.

 

Pow wows de la région

Comme vous êtes dans le nord de l’Ontario, il y a une expérience culturelle à ne pas manquer. Les pow-wow des communautés autochtones! Toujours avec l’estomac en premier, je vous présente les nish tacos. Une spécialité anishinabé, vous trouverez des nish tacos à tous les pow-wow de la région.

Ces petites délicatesses sont faites de viande hachée assaisonnée et recouverte de laitue, de tomates, de fromage, de haricots et de crème sûre. Jusqu’ici, rien de trop exotique. Ce qui rend ces tacos spéciaux est la base de pain frit, une variante dorée de la traditionnelle bannique. Gardez un œil sur les pages des Premières Nations Wiikwemkoong, Wahnapitae et Whitefish River pour trouver un pow wow sur votre chemin… et des tacos!

Autres lectures suggérées