Ces fromages qu'on aime

Les fromages de Thornloe font la fierté des gens du Nord



Dans le Nord ontarien, le fromage, on aime ça, et on en produit aussi.

En 2014, l'émission Le Matin du Nord demandait à ses auditeurs et à ses abonnés Facebook quels fromages ils préfèrent. Les réponses mettent l'eau à la bouche!

L’auditrice denise truax nous met en appétit : «Il y en a tellement de bons fromages. L'Ontario se rattrape tranquillement sur la variété, mais que dire de ses cheddar et de ses chèvre, à bien des égards sans pareil? Je les aime tous.»

Les grandes fromageries du Sud ontarien

Il y a les incontournables ontariens, bien entendu, qui gagnent des prix internationaux. On en relève trois : Balderson, Gunn’s Hill et Woolrich. Balderson, maison établie à Perth en 1881, produit des cheddars qui ont remporté combien de prix aux échelles nationale, continentale et internationale? Woolwich, d’Orangeville, se consacre au chèvre – pâte molle, mozzarella, fêta, à tartiner. On ajoute le Five Brothers de Gunn’s Hill, vieilli sur cèdre, dont la texture crémeuse marie gouda et appenzeller (un suisse).

Les fromageries du Nord

On en recense deux, parmi les coups de cœur des Nord-Ontariens : la fromagerie Thornloe, dans le Temiskaming, et Thunder Oak Cheese Farm, dans la région de Thunder Bay.

Mais ça, c'était en 2014. Avant l'ouverture de la Fromagerie kapuskoise, qui a ouvert ses portes l'année suivante 2015. Ce projet, lancé par un jeune entrepreneur dans la mi-vingtaine, suscite beaucoup d'enthousiasme! François Nadeau y produit du fromage en grains - de vache et de chèvre, de la tomme, du cantal et du camembert, pour nommer quelques exemples. Produit avec du lait du nord ontarien, il a gagné en caractère depuis les premières productions, au point d'apparaître à la courte de liste de fromages canadiens servis dans le restaurant pivotant de la Tour CN et il a remporté un prix de la première ministre. Un vrai fromage d'artisan, produit par un passionné qui ne laisse rien au hasard, même le nom de ses fromages : chacun porte le nom d'une des grandes rivières du Nord. 

La fromagerie Thornloe a aussi une belle histoire. Fondée en 1940, elle s'est réinventée pour devenir une coopérative en 2007 : la grande entreprise qui en était propriétaire menaçant de fermeture, les producteurs locaux ont repris les installations où l'on produisait du cheddar et des fromage en grains. Depuis, elle produit des fromages spécialisés, qui n'ont rien à envier aux autres fromageries de la province : bleus crémeux, romano, asiago et créations locales, comme le Devil's Rock et le Temis...

À Thunder Bay, c'est le très vieux gouda de chez Thunder Oak Cheese Farm qu'il faut goûter. La famille Schep, originaire des Pays-Bas, a importé la recette de ses aïeux. Les 13 variétés de gouda sont faites du lait des vaches de la ferme.  

On peut se procurer les fromages des deux fromageries en ligne. La fromagerie Thornloe compte une centaine points de vente, notamment en Ontario, en Abitibi-Témiscamingue et à Montréal. On les trouve sur le site web de l'entreprise. Pour ce qui est de la Fromagerie kapuskoise, on trouve la liste des points de vente - Nord ontarien, Sud ontarien, Est ontarien, Grand Montréal - sur le site web.

Hé, fromage en grains… On t'aimmmme!

La Fromagerie St-Albert, en Ontario, c'est une institution! Parce que oui, ici comme ailleurs, on craque pour le fromage en grains. Mais il doit faire « squit, squit! », donc être frais du jour, encore tiède. La Fromagerie kapuskoise, pour sa part, en produit aussi depuis 2015. Et a ajouté une corde à son arc : le fromage en grains - de chèvre! Savoureux, et tout aussi « squit, squiteux »!

Le mot de la faim

Les fromages ontariens peuvent être achetés dans les supermarchés, dans les boutiques spécialisées, ou encore en ligne chez les producteurs.

Voilà pour le fromage. Et si on s’attaquait au vin?

Autres lectures suggérées