Découvrir le Groupe des Sept : le Sud ontarien

À Kleinburg, on peut visiter la cabane de Tom Thomson.



Nous vous présentons le 2e article de notre série sur le Groupe des Sept, dont on peut découvrir l’œuvre dans les musées et les parcs provinciaux de l’Ontario…

Partout en Ontario, de nombreux sites profitent de la notoriété de ces peintres — et sûrement de l’imminence du centenaire de leur premier voyage (2018) et de leur première exposition (en 2020) — pour faciliter les visites sur leurs traces.

Il faut certainement avoir le sens de l’aventure pour trouver les endroits précis qui ont séduit les peintres, munis de pagaies et de pinceaux. Mais on se doit aussi de se tourner vers les musées…

À Toronto : la Collection McMichael et le Musée des beaux-arts de l’Ontario (AGO)

Les grands musées de l’Ontario accordent une placed'importance à ce célébrissime Groupe des Sept. Après tout, ces hauts lieux d’art ont fait preuve d’un soutien indéfectible dans la formation et les premières activités du Groupe, perçu comme contestataire à sa formation.

En 1920, le Musée des Beaux-arts de l’Ontario (AGO), qui porte alors le nom de Musée des Beaux-arts de Toronto, accueille la toute première exposition du Groupe. C’est l’endroit où l’on trouve la plus grande concentration de toiles de ces paysagistes et de leurs contemporains, comme Tom Thomson et Emily Carr. La portion sur l'art canadien les met en vedette, mais des salles leur sont aussi consacrées.

L'AGO de Toronto réserve une place importante aux membres du Groupe des Sept. Photo : Andréanne Joly

À une quarantaine de kilomètres au nord-ouest de là, la Collection McMichael de Kleinburg est l’occasion de voir de nombreuses toiles de Thomson, du Groupe des Sept, de Clarence Gagnon et de leurs contemporains, mais aussi de prendre l’air. La cabane qu’occupait Thomson pour peindre, l’hiver, et qu’ont utilisé à leur tour Jackson et Varley, a été installée sur le site du musée en 1962. Elle est maintenant considérée site historique national du Canada. En tant qu’à prendre l’air, l’occasion est offerte d’aller rendre hommage à six membres du Groupe des Sept, inhumés dans l’imposant terrain qu’occupe la Collection.

Six membres du Groupe des Sept sont inhumés à Kleinburg. Photo : Collection McMichael

À Ottawa

Ottawa, en bonne capitale nationale, offre une vitrine sur ces artistes qui ont changé la face de l’art canadien. Elle le fait notamment au Musée des Beaux-arts du Canada, dont la collection permanente regroupe croquis et toiles, en plus d’organiser des expositions thématiques parfois itinérantes qui font rayonner ce chapitre de l’histoire de l’art d’ici. D’ailleurs, au début des années 1920, le directeur du Musée a fait partie du petit nombre qui soutient indéfectiblement les peintres, dont le style n’était pas sans choquer le milieu des beaux-arts.

Le Musée des beaux-arts du Canada, un incontournable. Photo : SPOMT/Panetta 2015

Lire la suite...
Le Groupe des Sept dans Muskoka et au parc Algonquin…

Autres lectures suggérées