Et Dieu créa la route du lac Supérieur...

Plage du parc provincial du Lac Supérieur

Les grandeurs de la région d'Algoma, parfaites pour les caravaniers



Dieu fut bien inspiré quand il créa le Canada. D’abord il créa les Rocheuses et il vit que cela était bien. Ensuite il voulu être juste envers l’est du pays, alors il façonna les paysages du cap Breton. Et puis Dieu voulu que le centre du Canada soit aussi enduit de beauté et il dessina le lac Supérieur et sa grandiose côte est.

Depuis des millénaires, les Amérindiens vénèrent cette côte et sa nature sauvage au caractère changeant. Les voyageurs métis et Canadiens français aimaient y faire une pause avant d’aller aux confins du plus grand des Grands Lacs. Puis ce sont les peintres du Groupe des Sept qui, il y a environ un siècle, ont immortalisé sa beauté, et qui en ont fait une région qui symbolise le Canada tout entier pour les étrangers.

Maintenant ce sont les touristes qui profitent au maximum de ces lieux mythiques. Et la meilleure manière de le faire, c’est en VR…

En effet, la route transcanadienne, de Sault Ste-Marie à Wawa, est une des plus belles routes au Canada. Et elle comprend de nombreux campings privés, de beaux parcs provinciaux et des aires de repos où les VR peuvent s’arrêter, à court ou long terme. En outre, les VR sont les bienvenus dans Sault Ste-Marie, une ville de 75 000 habitants très associée à sa nature environnante.

De courts séjours ?

« Quand on a acheté le camping KOA au nord de Sault Ste-Marie, on s’attendait à ce que les campeurs-caravaniers demeurent ici une seule nuitée, le temps de se reposer avant de continuer vers l’ouest ou vers l’est », explique Bill Richard, propriétaire du KOA Sault Ste-Marie, situé à 500 mètres de la route 17, juste assez loin pour ne pas entendre son traffic. « Mais il restent plutôt 2-3 nuits, car ils réalisent qu’il y a pas mal de choses à faire et à voir dans la région de Sault Ste-Marie. »

Chalet tout équipé au KOA Sault Ste-Marie. Photo : Benoit Legault

M. Richard apprécie sa nombreuse clientèle francophone et il veut avoir le plus d’employés bilingues possibles : « Ça fait une grande différence ; surtout quand les clients francophones téléphonent ici pour la première fois.

Attraits de Sault Ste-Marie

Sault Ste-Marie a des musées intéressants, d’excellents restaurants, un centre-ville historique et des rapides poissonneux qui fascinent bien des pêcheurs.

Sault Ste-Marie est aussi le point de départ de la fameuse ligne ferroviaire du canyon Agawa qui est considérée comme une des attractions incontournables du Nord ontarien.

Sur la route 17

Pas besoin d’aller bien loin sur la route 17, le numéro de la transcanadienne au nord de Sault Ste-Marie, pour trouver des coins superbes au bord du lac Supérieur. Il y a d’abord la plage de la pointe du Chêne à l’intérieur même des limites de la ville.

Panneau d'interprétation devant le lac Supérieur, au bord de la transcanadienne. Photo : Benoit Legault

Les chutes Chippewa, sont au centre géographique de la route transcanadienne, et c’est un des lieux sauvages les plus inspirants pour le Groupe des Sept, ces peintres canadiens-anglais qui ont révolutionné la peinture de paysages nordiques. Les chutes Chippewa ressemblent beaucoup aux chutes extraordinairement puissantes qu’on voit au nord du lac Saint-Jean et sur la Côte-Nord.

On apprend aussi aux abords de ces chutes que la route jusqu’à Wawa a été un des derniers tronçons construits de la transcanadienne, car ce tronçon de granit dur est si accidenté qu’il représentait un grand défi pour les architectes routiers. Un défi si coûteux que les gouvernements ont mis du temps à accepter de le relever. Cette portion de route a finalement été complétée en 1960.

La route 17 entre Sault Ste-Marie et Wawa est aujourd’hui un délice pour les automobilistes et les caravaniers. Elle longe souvent le lac Supérieur et ses paysages sont toujours rudes et magnifiques. C’est un des plus beaux tronçons du Lake Superior Circle Tour qui fait tout le tour du plus grand lac au monde, au Canada et aux Etats-Unis.

Parcs provinciaux

Le parc provincial de la baie Batchawana est un fait une mince bande de rive sablonneuse protégée au bord de l’autoroute. On peut y pique-niquer et profiter de la plage.

Un peu plus loin, le parc provincial Pancake Bay offre de nombreux sites pour les campeurs-caravaniers. Les sites au bord du lac, très prisés, sont semi-boisés. Des sites plus sauvages ont aussi des services. Et certains sites isolés sont rustiques.

Ce parc provincial est très populaire et il faut réserver les meilleurs sites plusieurs mois à l’avance. Le parc a ses habitués. Ce sont parfois des habitants de la région de Sault Ste-Marie, et parfois des vacanciers qui connaissent bien les beautés qui bordent la route transcanadienne.

 

Plus loin, après quelques points de vue inoubliables sur le lac, où on peut s’arrêter, on arrive au parc provincial du lac Supérieur qui offre aussi de nombreux sites pour les campeurs et les caravaniers. La route 69 traverse carrément ce parc du lac Supérieur avant de montrer ses belles courbes jusqu’à la petite ville de Wawa où on trouve de tout pour se ravitailler.

Tourisme Sault Ste-Marie :
ssmdc.caontariotravel.net et norddelontario.ca
tél. : 705 759-5442 ou 1 800 461-6020

Ce reportage a été réalisé grâce à la collaboration de Tourism Sault Ste. Marie, de Tourisme Ontario et de Parcs Ontario.

Autres lectures suggérées