Le Canal-de-Sault Ste. Marie : passage obligé!

Les écluses de Sault-Sainte-Marie, une belle visite!

Les attractions du Sault



Lieu historique patrimonial et chouchou des plaisanciers, l’écluse de Sault-Sainte-Marie constitue un arrêt touristique à ne pas manquer. Que ce soit pour la mécanique de cette construction ou pour profiter du milieu naturel qui l’entoure, l’endroit a beaucoup à offrir.

Merveille d’ingénierie de la fin des années 1800 et parachèvement du circuit navigable canadien de l’époque, l’écluse de Sault-Sainte-Marie a fait couler autant d’encre que d’eau. Enfin presque.

Les mensurations de 274 mètres de long pour 18 mètres de largeur sont titanesques selon les normes de 1895, année où elle fut achevée. Elle se mérite le titre de «plus longue écluse au monde» en plus d’être la première à s’alimenter elle-même en électricité.

Les cinq jeux de portes qui s’activaient étaient construits avec du sapin de Douglas dont la plus grande compte 34 poutres, rien de moins que 100 tonnes activées par le lève-porte.

Le canal voit passer du cargo à raison de milliers de tonnes par année, jusqu’à la construction d’une écluse sur la rive américaine de la rivière, l’écluse Davis. Plus longue et plus large, elle peut recevoir les nouveaux navires vapeur de dimensions toujours plus grandes qui apparaissent sur les Grands Lacs et devient la route principale pour la navigation fluviale de fret. Le déclin graduel de volume se soldera en 1987 par la fermeture de l’installation.

Après une reconstruction qui se terminera en 1997, la nouvelle écluse de plus petite taille (77 m sur 15,4 m) ouvre afin de servir aux embarcations de tourisme et de loisirs. Du printemps à l’automne, elle reçoit les plaisanciers dont le passage des embarcations est un attrait toujours renouvelé. Les visiteurs d’aujourd’hui peuvent observer les bâtiments moteurs en aval, qui ont été reconstruits, alors que ceux en amont sont de fabrication originale.

Autour de l’écluse, on trouve des bâtiments historiques dignes d’intérêt, dont la résidence du directeur, la centrale électrique et l’édifice administratif. Tous trois sont construits de grès rouge et de calcaire de provenance locale et sont de bons exemples d’architecture canadienne de la fin du 19e siècle.

La nature environnante a aussi beaucoup à offrir. Les eaux turbulentes près de l’île St. Mary’s sud, sur la rive nord, ont été la cause de bien des difficultés pour les premiers explorateurs et commerçants de fourrures qui ont dû portager leur marchandise jusqu’à la construction des premiers canaux.

Aujourd’hui, le milieu naturel est très diversifié et accueille une grande variété d’oiseaux, de poissons et de végétation. Le chenal Whitefish sert d’ailleurs de refuge de poissons au printemps et en automne et des castors ont élu domicile sur le chenal. Les eaux peu profondes et oxygénées en raison des remous résultent en un riche écosystème. 

Le sentier Attikamek porte les traces de l’histoire locale : les vestiges de camps militaires de la Première et de la Seconde Guerres mondiales y sont encore visibles.

Les Thés du patrimoine sont des après-midis parfaits pour les nostalgiques et les gourmands. Dans l’ancienne résidence du directeur, au son d’une musique d’époque et animée par des interprètes costumés, dégustez un thé d’antan servi dans les règles de l’étiquette. Mets fins et autres délicatesses au menu.

Les écluses, une image de Wikipedia Commons.

Pour compléter le séjour...

Sault-Sainte-Marie possède une trentaine d’hôtels et plus de cent restaurants. Aussi, de nombreuses attractions sauront retenir l’attention des visiteurs. Voici quelques idées :

Musée de Sault-Sainte-Marie : Situé dans un ancien bureau de poste, il couvre l’histoire locale de la préhistoire à l’industrialisation. La salle découverte est toute pensée pour les enfants. L’histoire des sports locaux y est également répertoriée. 

Musée de l’avion de brousse : On y découvre de nombreux modèles d’avions dont plusieurs sont accessibles au public, et dans lesquels ont peut monter à bord et explorer. Faites aussi l’expérience de l’excitant simulateur de vol qui propose des décollages, vols au-dessus du nord de l’Ontario et des atterrissages comme si vous y étiez.

Site historique Ermatinger-Clergue : Deux des plus vieux bâtiments de pierre à l’ouest de Toronto sont restaurés pour dépeindre la vie entre 1808-1870. Jardins élégants et animation d’époque. 

Canyon Agawa : Une balade en train dans un spectaculaire canyon. Arrêt d’une heure au cœur du canyon et point de vue élevé. Une journée mémorable assurément.

Casino de Sault-Sainte-Marie : 35 000 pieds carrés d’amusements, plus de 400 machines et une douzaine de tables de jeux. Un endroit chaleureux dans un décor typiquement nordique où s’amuser et tenter sa chance.

Autres lectures suggérées