Parcourir les rives diversifiées du lac Supérieur

Le lac Supérieur vu du belvédère de la baie Agawa

Une belle aventure à moto

Vicki Gray, motocycliste, a vécu une expérience mémorable en motocyclette en parcourant, sur sa Triumph, les routes qui longent le lac Supérieur et en complétant la boucle autour du plus grand des Grands Lacs.



This article is also available in English

Note du rédacteur : De Sault Ste. Marie, région d’Algoma, Vicki a amorcé son parcours sur la rive sud du lac Supérieur en passant dans les états américains du Michigan, du Wisconsin et du Minnesota, en s’assurant de toujours voir la tête du lac Supérieur à mesure qu’elle allait vers le nord en direction de Thunder Bay et de Wawa. Pour obtenir plus de renseignements au sujet du circuit en motocyclette autour du lac Supérieur, et pour commander votre carte routière GRATUITE, visitez le site www.lacsuperieurenmoto.com.

« La légende est toujours vivante de Chippewa jusqu’au grand lac qu’ils appellent Gitche Gumeeeee...»! Les casques avec écouteurs sont fantastiques, me suis-je dit en continuant à chanter à haute voix la chanson de Gordon Lightfoot « Wreck of the Edmund Fitzgerald ». Bien qu’il s’agisse d’une tragique histoire, j’aime son rythme accrocheur. Je lève mon orteil en synchronisme avec la chanson, faisant passer ma Triumph en sixième vitesse en avançant le long de la route boisée jusqu’au sommet. Je poursuis jusqu’après le terrain de stationnement et le long du sentier pédestre jusqu’à la base du monument gigantesque. J’arrête ma moto, je descends et je marche jusqu’au coureur unijambiste, Terry Fox. C’est ici, à 28 kilomètres de Thunder Bay en 1980, qu’a pris fin son Marathon de l’espoir. Je marche jusqu’au belvédère pour admirer le panorama du lac Supérieur et de Thunder Bay. Je peux même voir la route que j’ai parcourue et celle vers laquelle je me dirige.

Terry Fox Monument Thunder Bay

De Sault-Sainte-Marie, Ontario à Keweenaw, Houghton, Michigan

C’est le plus au nord de l’Ontario que je ne sois jamais allée. Sault Ste. Marie - Algoma s’éveille sous la fenêtre de ma chambre. Il ne pleut plus comme la veille et c’est sous un soleil radieux que je me lance dans mon circuit du tour du « lac Supérieur en moto ». J’ai dormi comme un loir dans une grande suite de l’hôtel Travelodge du centre-ville où j’ai fait sécher mes bas mouillés près du foyer. Ma nouvelle Triumph Street-Triple était à sécher dans le stationnement couvert réservé aux motocyclettes.

En traversant le pont international qui enjambe la rivière Ste-Marie, de Sault Ste. Marie, Canada, pour me rendre chez sa sœur américaine « Soo », j’ai une vue imprenable des deux rives et même du Bushplane Museum que j’ai d’ailleurs visité plus tôt ce matin. Penchée sur un plein réservoir d’essence beaucoup moins chère aux États-Unis, je me dirige vers les rives du lac. Le paysage se transforme de ville en fermes jusqu’à la rive du lac. Je m’arrête au phare de Point Iroquois pour admirer, une première fois, officiellement, la vue du lac Supérieur – si impressionnante, me dis-je en admirant à l’horizon cette immense étendue d’un bleu scintillant.

En conduisant vers l’ouest le long de ses rives, non seulement le panorama des eaux scintillantes retient mon attention, mais également la surface très égale des chemins sinueux! Ma Triumph se cambre lorsque la route 123 quitte la rive et se tortille dans les verts émeraude lumineux du parc d’état Tahquamenon Falls State Park. Rapidement le boisé s’éclaircit pour laisser voir les sables blonds étincelants de Grand Marais qui s’étend sur des kilomètres le long des plages du lac.

Poursuivant mon voyage j’arrive à Houghton qui surplombe le canal Portage. Ses vieux édifices en grès rouge regroupés en rang serré constituent le petit district commercial. Je dois faire face à de nombreux défis pour me déplacer dans ses sens uniques escarpés! Après avoir soupé au restaurant Joey's Seafood Restaurant & Grill, je me dirige vers le Holiday Inn Express pour y passer la nuit.

De Keweenaw, Michigan à Bayfield, Wisconsin

US hwy 41 Copper Harbor

En direction nord sur la route 41/26 jusqu’à Copper Harbor, après être passée dans la ville de Mohawk, la route rétrécit et les arbres sont rapprochés comme nulle part ailleurs. Je ne peux faire autrement que d’aller plus vite pour m’en griser. Je garde les yeux sur chaque pente masquée et chaque tournant. Un peu trop tôt à mon goût, la route s’élargit en arrivant à Copper Harbor. J’en prends note et j’ajoute ce trajet à ma liste personnelle des routes préférées pour la motocyclette.

La route 41 prend fin, ou débute, selon votre direction, juste à l’est du parc d’état Fort Wilkins – lieu historique et terrain de camping. Et si vous la suivez à partir d’ici elle vous mènera à Miami! Je l’emprunte à nouveau vers l’ouest, en m’éloignant de Copper Harbor. Je prends un chemin latéral, en tournant à gauche sur la route Brockway Mountain Road – jusqu’au sommet de la montagne! Il s’agit d’une route de « catégorie B », ou peut-être même de « catégorie C ». J’y suis montée sur le recouvrement raboteux, avec des parties en gravelle et certaines sections très abruptes – rien de tel pour me plaire! La route atteint un sommet. J’y suis, après avoir grimpé jusqu’à 404 m (1328 pi) au-dessus du niveau de la mer 221 m (726 pi) au-dessus du lac Supérieur! De loin et en largeur, je peux voir le bleu majestueux du lac Supérieur. Plus tard, il y aura un spectaculaire coucher de soleil sur Copper Harbor et j’ai souhaité avoir pu y rester pour le voir!

Brockway Mountain Road

La descente sur la route Brockway Mountain me ramène à la route 26 ouest. Quatre heures plus tard, je suis à Bayfield, ou plutôt à l’auberge Bayfield Inn – où je vais passer la nuit. L’heure du souper est depuis longtemps passée – même si j’ai gagné une heure en passant à la zone de l’heure du Centre! J’ai enfilé mes jeans, et me suis rendue au restaurant Maggie's Legendary Eatery pour souper. Installée sous la collection de flamants roses pendant du plafond, j’ai eu l’agréable surprise de voir Tiny, le chef, venir me rejoindre et partager son dessert préféré, qu’il m’a d’ailleurs chaudement recommandé – de la crème glacée maison! 

De Bayfield, Wisconsin à Duluth, Minnesota

Impossible que je me prive des cerises locales fraîchement cueillies que ce fermier offre dans son camion dans le stationnement de l’auberge. J’en remplis un petit sac que je glisse dans ma sacoche déjà passablement remplie… à déguster plus tard. Je roule le long de la rue jusqu’au centre d’information touristique Apostle Islands pour y voir le film sur Twenty Two Islands, à quelques pas de la rive. Je sursaute en voyant, dans la salle de projection, tout le monde portant des survêtements pour le kayak alors que je suis vêtue de la tête aux pieds pour faire de la moto!

The Bayfield Inn

South Shore of Lake Superior

south shore lake superior roadside waterfall

Les heures, le vent, la route me grisent le long des rives du lac Supérieur. Je ne peux m’empêcher d’arrêter aux nombreux et magnifiques belvédères panoramiques, dont à certains des 56 phares. La route 13 me conduit loin de la côté, dans les boisés verts de la campagne où je rejoins l’autoroute 53 pour traverser sur le pont Blatnik. C’est là que je quitte le Wisconsin pour le Minnesota. Gene, le spécialiste en tourisme de Duluth et Randy de la boutique de vêtements Aerostitch Rider-wear, m’attendent pour me faire visiter le siège social de Aerostitch's World. À mon hôtel, le Canal Park Lodge, je me change rapidement et, après avoir essayé en vain de peigner ma chevelure de motocycliste, je rejoins Gene et son épouse au restaurant du quai sud Grandma's Saloon & Grill pour le souper. De la terrasse sur le toit du restaurant, nous levons nos verres à la beauté du coucher de soleil de Duluth et du pont levant Ariel illuminé, l’un des points d’intérêt de la ville.

Tom's Logging Camp & Trading Post Duluth MN

La côte nord du lac Supérieur 

À une heure au nord de Duluth, sur la route 61, le centre de villégiature-spa et les chalets sont remplacés par la forêt et l’eau. Sur ce tronçon de route, je profite d’une visite à l’un des endroits les plus populaires du lac Supérieur – le phare Split Rock. Il s’agit de l’un des phares les plus photographiés aux États-Unis, surplombant des escarpements rocheux de 40 mètres au-dessus du niveau du lac.

Split Rock Lighthouse

De retour par le poste-frontière canadien tout en revenant à l’heure normale de l’Est, j’admire la nature sauvage du Canada qui s’étale devant moi. La forêt devient plus dense et les affiches prévenant de la présence d’orignaux sont plus fréquentes. Il y a moins de villes et elles sont plus distantes les unes des autres; je dois surveiller plus attentivement mon réservoir d’essence. Je respire l’odeur de la forêt, de l’eau et du passé, ce qui me rend moins vigilante, mais je sais bien que je dois maintenir une bonne vitesse si je veux arriver à Thunder Bay avant la tombée de la nuit.

De Thunder Bay à Wawa

Le district du front d’eau nouvellement conçu de Thunder Bay me rappelle l’architecture contemporaine du port de Stockholm en Suède avec ses bistros et ses cafés. En continuant vers l’est, le légendaire Sleeping Giant et son parc provincial disparaissant derrière moi, le lac Supérieur s’étale devant moi. Ses rives plus solides et plus rocheuses me mènent sur la route transcanadienne 11 vers le nord-est tout en coupant dans certaines sections plus désertiques du lac.

Sleeping Giant Provincial Park

Aguasabon Falls

Après la plage Eldorado, la route s’éloigne davantage de la rive du lac. Je traverse la rivière Nipigon, le point le plus septentrional du lac Supérieur. Le trajet par la suite descend vers le sud en passant par Terrace Bay et ses bruyantes chutes Aguasabon et puis la ville de Marathon. La route 17 courbe désormais vers l’est, le boisé se referme en embrassant la route et les signes d’avertissement de la présence d’orignaux sont plus fréquents. Quelques heures plus tard et la voilà en noir et blanc – la réputée et immense oie du Canada de Wawa !Je me rapproche et j’immortalise ce moment. La menace prochaine de pluie et la tombée du jour signalent la fin d’un autre jour « supérieur ». Je me rends au Best Northern Motel & Restaurant pour savourer un bon repas européen dans ce restaurant familial et une nuitée agréable à Wawa.

Wawa Goose Monument

Best Northern Resort

De Wawa à Sault-Sainte-Marie

Le vent est un peu plus frais maintenant et le ciel un peu plus gris. C’est comme si le lac Supérieur désapprouvait que ce soit notre dernier jour ensemble. Sentant la réussite toute proche, je continue ma randonnée en allant vers l’est sur la route transcanadienne 17 et la fin de mon périple circulaire du lac Supérieur. Je m’arrête à la baie Old Woman, ensuite au rocher Agawa Rock et plus tard au Centre d’interprétation du parc provincial du Lac Supérieur. Je poursuis ma randonnée jusqu’à Agawa Indian Crafts and Canadian Carver, également l’une des rares stations-service sur ma route.

Old Woman Bay

Lake Superior Provincial Park Interpretive Centre

Le lac Supérieur devient moins profond à mesure qu’il rétrécit dans sa partie sud et qu’il s’approche de la route. Ici la route me conduit dans les terres jusqu’à Sault Ste. Marie. Je regarde par-dessus mon épaule vers les eaux du lac Supérieur avec un dernier coup d’œil admiratif avant de rejoindre le chemin de la civilisation. C’est avec réticence que je retourne à la route devant moi, j’appuie sur le papillon des gaz et j’entonne -- «...the big lake they call Gitche Gumee! »

Ride Lake Superior Map

* Toutes les photos ont été prises par Vicki Gray, Motoress


Visualisez le Lac Supérieur en moto - Lake Superior Circle Tour à plus grande échelle 

Pour obtenir plus de renseignements au sujet d’un circuit en motocyclette autour du lac Supérieur et pour commander un exemplaire GRATUIT du circuit autonome autour du lac Supérieur, visitez le site www.lacsuperieurenmoto.com ou composez sans frais 1 800 263-2546. 

 

Autres lectures suggérées