Les «contournables» de Sudbury

Des beignes, à Sudbury... Il y en a!

Selon Mathieu Pichette

L'animateur vous fait découvrir l'endroit où il a grandi.



Dans mon deuxième article sur Sudbury, je vous ai proposé «les incontournables de Sudbury». Des suggestions de visites qu’il faut faire lorsque vous êtes à Sudbury (forcément, parce que si vous êtes à Granby, vous allez le cherchez longtemps, «le gros cinq cennes»). Toujours dans le but de vous convaincre d’aller y faire un tour, voici maintenant…

 Les «contournables» de Sudbury

Quand on est dans une ville comme Sudbury, y’a plein d’affaires originales à faire qu’on ne trouve pas dans un pamphlet touristique et qu’on peut facilement contourner sans le savoir. Des affaires comme «participer à un party de ski-doo dans un champ perdu», ou encore «faire un feu dans un ancien trou de mine à ciel ouvert pour y voir nos ombres se projeter sur les immenses façades du trou». Bien sûr, pour faire des affaires de même, il faut connaître kekun de la place. Heureusement pour vous, je suis kekun de la place! Malheureusement pour vous, je ne vous dirai pas comment vous rendre dans un ancien trou de mine parce que c’est pas légal. Je vous suggère plutôt d’aller voir…

Le monument historique du moulin à fleur

D’abord parce que c’est légal d’aller là, et ensuite parce que ces six gros silos à grains ont été classés «monument historique»! Pourquoi, vous pensez?

Parce qu’ils sont beaux?  -Non.

Parce que c’est drôle que les francophones aient appelé ça le moulin à fleur parce qu’ils ont confondu les mots anglais flour et flower?  -Non. Pis c’est pas si drôle que ça.

Parce qu’ils rappellent à tous que cet ancien moulin à farine a dû fermer ses portes à cause de la pollution de l’industrie minière qui rendait le blé sudburois non comestible?  -Même pas.

C’est principalement parce que ça coûte trop cher de les détruire! Ce qui en fait mon monument comique préféré. Allez donc voir ça, des silos centenaires. À défaut d’être beaux, ils ont le mérite d’être indestructibles!

La vieille citerne

Pour une activité originale -et toujours légale- rejoignez la rue Pearl street. C’est une toute petite allée qui grimpe une colline menant au pied de l’ancien réservoir d’eau de la ville. Un excellent point de vue pour admirer le coucher de soleil. Vous pourriez avoir une plus belle vue encore si vous montiez dans la passerelle de la citerne, mais c’est pas légal de monter là-dedans et on vient juste de dire qu’on se concentrait sur des suggestions légales! Vous me découragez…

La slague

Pour extraire le minerai du sol sudburois, on fait fondre la roche à très haute température. La roche en fusion sans valeur est ensuite rejetée le long d’une grande pente près de la mine. Maintenant que le soleil s’est couché et qu’il fait noir, rendez-vous sur le site du gros cinq cennes, pour y admirer cette lave, qu’on appelle «la slague», et qui créér un intéressant spectacle lumineux en coulant le long de la pente.

Les commerces de beignes

Il est tard et ces activités de rêve vous ont creusé l’appétit? Envie d’un souper gastronomique? Faudra lire un autre article, mais pour un dessert vous aurez le choix d’une quarantaine de commerces de beignes! Oui, Sudbury est la ville canadienne où il y a le plus grand nombre de commerces de beignes par habitant! Apparemment. En tout cas ce qui est sûr c’est qu’un Country Style Donuts ou un Tim, c’est l’endroit par excellence pour rencontrer un vrai Sudburois. Peut-être même le genre à vous emmener faire un feu dans un ancien trou de mine. 

Voilà. Maintenant, vous êtes sûrement convaincus! Ne me forcez pas à écrire un quatrième article…

Autres lectures suggérées