Bientôt, le temps des retrouvailles 

Destination Ontario, James Smedley

En attendant le déconfinement, on rêve



L’organisme touristique Destination Nord de l’Ontario a demandé aux blogueurs de NorddelOntario.ca et de NorthernOntario.travel ce qu'ils aiment tant du nord et à quels décors ils rêvent, en attendant un déconfinement complet. Ça nous rappelle que le Nord vaut bien l’attente. Dans le cadre de cette campagne, Destination Nord de l’Ontario vous invite à partager les photos de vos sites préférés du nord. Faites-le en utilisant le hashtag #DreamON.
 

Après quelques mois de confinement, les premières réouvertures visant les parcs provinciaux, les marinas et les golfs ont été accueillies avec tant de soulagement! Ça nous rappelle du coup qu'avec ses innombrables lacs, ses paysages inspirants, ses pourvoiries, le nord de l’Ontario a ce qu’il faut pour se dépayser tout en respectant la distanciation physique - qui sera vraisemblablement de mise quelque temps encore.

Ça permet de rêver un peu! Parce qu’on sait que malgré ces temps difficiles, nous regagnons petit à petit notre mobilité et qu’un jour, nous pourrons de nouveau admirer les beautés immatérielles de la région!

Photo : Destination Ontario (Stimpson)

Le contact humain avant tout

Si on a hâte de revoir nos paysages préférés, les entreprises touristiques ont tout aussi hâte de revoir leur monde!

C’est le cas à la pourvoirie de pêche Hearst Air Service. Là, la clientèle s’avère particulièrement fidèle. «La grande majorité de notre clientèle nous visite depuis 10 ou même 30 ans alors elle fait vraiment partie de la famille», exprime la copropriétaire de l’entreprise familiale, Mélanie Ann Veilleux.

Les clients l’appellent, lui envoient des courriels et confirment le désir de revenir taquiner le poisson à Hearst aussitôt que les restrictions seront levées (NDLR : ce qui a été partiellement fait le 5 juin). «Tous les gens font preuve d’une sympathie incroyable et sont là pour nous soutenir», dit-elle.

La priorité accordée à ces rapports humains se reflète dans les décisions prises en début de confinement. Hearst Air Service a choisi d’investir dans son personnel plutôt que dans ses immobilisations. «On voyait l’importance de soutenir notre groupe», reconnaît Mélanie Veilleux.

Photo : Destination Ontario (St. Jacques)

Comme leurs installations sont demeurées ouvertes, Nicole Guertin, Jocelyn Blais et leur équipe des Suites des présidents hébergent et traitent aux petits oignons les professionnels de la santé venus prêter main-forte au système de santé de la région. Pour ces entrepreneurs pleinement engagés dans l’économie locale, c’est la façon de participer à l’effort collectif.

L'équipe des Suites des présidents ayant un esprit de famille bien ancré (comme chez Hearst Air Service), elle pense à toutes ces familles et aux groupes d’amis qui trépignent à l’idée de se retrouver.

Les lacs du Nord, on va les retrouver avec bonheur! Photo : Destination Ontario (Iromoto), 2012

 

Ça va bien… chez nous!

Déjà, les maisons historiques des Suites des présidents, aménagées sur les rives du majestueux lac Témiscamingue, accueillent régulièrement les retrouvailles de petits groupes. L’île Farr, une grande oasis en plein lac Témiscamingue, est aussi très prisée. Avec sa tente dans les arbres, cette propriété des Suites connaît un succès fulgurant!

Photo : Destination Ontario (Opiola)

Les Nord-Ontariens viennent de partout pour profiter des lieux. En fait, les Suites ne sont pas seules à constater cet engouement pour le tourisme local. Les entrepreneurs touristiques voient de plus en plus de gens du Nord se réapproprier leur région.

L’année 2020 ne fait pas exception, au contraire! Ces dernières semaines, bien des Nord-Ontariens ont manifesté l’envie de se retrouver sur le bord d’un lac. «Les gens ont besoin de vacances, soulève Mélanie Veilleux. Ils veulent décrocher, mais ils n’iront pas vers les grands centres et les régions populeuses. Ils veulent être touristes dans leur cour arrière!»

L’équipe des Suites abonde : «Les gens cherchent refuge dans la nature. Moins de voyages rapides, animés, dans des destinations urbaines populaires. Plus de local, de nature, de lenteur et de bonté.»

Photo : Destination Ontario (Goh Iromoto), 2012

Pour satisfaire cette envie croissante, les Suites des présidents recevront dans les prochains mois des invités pour des séjours de glamping de 2 ou 3 jours dans leur île privée. La retraite de rêve : les personnes qu’on aime, des espaces yoga, des aires de jeux, une tyrolienne, des tentes, une douche extérieure! Le paradis, à 8 minutes de ponton ou, mieux encore, 45 minutes de pagaie.

L’espoir des retrouvailles

Pagayer. S’asseoir sur le bord d’un lac. Attendre que le poisson morde à l’hameçon.

Le temps est à la lenteur.

Le temps est à se recentrer sur ses proches.

Photo : Destination Ontario

Mélanie Veilleux, habituellement plongée dans l’administration, a eu le temps de «prendre un respir», ce qu’elle n’a pas fait depuis 20 ans. «Ça fait du bien», avouait-elle, alors que la pause était encore forcée. On l’imagine facilement, café à la main, les pieds dans l’eau du lac Carey, juste à côté des hydravions qui transportent la fidèle clientèle.

Le temps est à rêver à ces retrouvailles pleines d’espoir et d’amitié, dans un décor de forêt boréale et d’eau, empreint de pureté.

Photo : Destination Ontario

Nous avons hâte de vous accueillir dans le Nord de l’Ontario. La santé et le bien-être de chacun demeure notre priorité absolue. Les consignes évoluant rapidement, communiquez avec votre destination afin de vous assurer qu’elle est en mesure de vous recevoir avant de vous déplacer.

Autres lectures suggérées