Portes ouvertes sur Kenora

Kenora, la ville sur le lac

À la découverte du patrimoine du lac des Bois



Située à la limite ouest de l’Ontario sur la rive nord du lac des bois, Kenora était jadis une ville du Manitoba. Sa position presque sur la frontière a allumé bien des disputes qui se sont terminées en 1905 par l’attribution à l’Ontario de cette municipalité originalement appelée Rat Portage. L’histoire mouvementée de cette ville est peinte en 21 murales sur des bâtiments du centre-ville. 

Siège d’une vie urbaine et culturelle dynamique, Kenora séduit aujourd’hui par ses nombreuses activités et l’omniprésence de la nature. Ses 15 000 habitants œuvrent dans le secteur de la transformation forestière, du tourisme et des minerais. Fait inusité : Kenora est la plus petite ville à avoir gagné la coupe Stanley en 1907, un succès qui appartient pour la postérité à l’équipe des Kenora Thistles.  

Afin de célébrer le patrimoine architectural et naturel de la ville, Kenora ouvrira les portes de bâtiments publics et résidentiels. Voici quelques suggestions de visites.

Kenora de nuit Thomson SPOMT 2000

Hôtel de ville de Kenora 

Une construction datée de 1900, cette bâtisse de briques rouge était à l’origine le bureau de poste avant d’accueillir les bureaux administratifs de la municipalité en 1980. L’architecture de l’immeuble incluant la pierre Tyndall avec fenêtres à beffroi fait parti du patrimoine de la ville. 

Microbasserie Lake of the Woods

Cette ancienne caserne construite en 1912 a été récemment transformée en microbrasserie. Trois étages de brique avec une tour qui constitue un des joyaux de la ville. Un bel exemple de conservation intégrée.

Lake of the Woods Discovery Center

Ce centre offre une vue sur le Lac des bois, le point tournant de la région de Kenora. Sa construction moderne, bâtie à même des matériaux de la région est épatante et suscite l’admiration. La façade sud qui donne sur le lac est entièrement vitrée, offrant une vue panoramique sans pareil. L’endroit s’est mérité un prix Ontario Woodworks décerné par le Conseil canadien du bois.

Centre d’interprétation Trapper’s Cabin

Pour un aperçu de la vie rude des premiers colons, la maison du trappeur vous plonge dans la période de la traite de fourrure. Faite de bois en rondins, elle contient poêle à bois et tout l’attirail requis pour survivre en ces temps lointains.

Sentier urbain du portage Rat

Coupant au travers les rues de la ville, ce sentier invite à l’exploration urbaine tout en profitant de la verdure d’un parc et d’un secteur riverain. Sur trottoirs de bois, pavé ou béton, il débute au centre-ville et mène au parc Anicinabe, longe le ruisseau Laurenson puis revient au centre-ville. Une balade qui permet le magasinage dans des rues pittoresques ou de casser la croute dans un sympathique restaurant.

Comment s’y prendre? 

Un peu d’organisation rendra ces visites plus agréables. Prenez une carte et faites une liste des sites qui vous intéressent, afin de tracer une route logique pour ne pas  perdre trop de temps en déplacements. Allouez un minimum de 30 minutes par endroit, en comptant environ 5 à 8 visites par journée. Certains lieux ont prévus des visites guidées, des conférences ou des expositions. Faites concorder ces segments avec votre horaire. Enfin, posez des questions! Nul besoin d’être un expert en histoire pour profiter de l’expérience.

Kenora Thomson SPOMT 2010

Autres lectures suggérées