Visiter l'Ontario pour fumer du cannabis

Lisez d'abord ce guide



This article is also available in English

Maintenant que le Canada a légalisé la consommation de cannabis à des fins récréatives, certaines personnes de l’étranger comptent bien venir visiter le Canada pour en faire l’essai.

Pour les visiteurs qui ont envie de participer à ce mouvement de tourisme du cannabis, voici ce que vous devez savoir pour vous en procurer… et les règles à suivre pour en consommer en toute légalité!

À savoir avant votre départ

Chaque province du Canada a différentes règles entourant l’achat et l’utilisation du cannabis. En Ontario, les adultes âgés de plus de 19 ans (disposant d’une carte d’identité officielle, c’est-à-dire délivrée par le gouvernement) peuvent acheter, posséder et consommer de la marijuana.  

Depuis avril 2019, quelques détaillants ont le droit de vendre légalement et en personne du cannabis en Ontario. La liste des magasins se trouve ici.

Il est aussi possible d’acheter légalement du cannabis en ligne, mais il faut être prévoyant.

Depuis le 17 octobre 2018, la Société ontarienne du cannabis (SOC) (une boutique en ligne) vend des fleurs séchées, des huiles, des joints préroulés et des accessoires (aucun produit alimentaire au moment d'écrire ces lignes). La SOC estime que la livraison vers la majorité des adresses de l’Ontario prend de 1 à 3 jours. La livraison se fait exclusivement en Ontario, tant qu’un adulte de 19 ans et plus accepte l’envoi.

Selon la SOC, cela signifie que vous pouvez faire une commande en ligne et la recevoir pendant votre séjour. Vous pouvez commander alors que vous êtes à l’extérieur de l’Ontario – donc commander de l’Europe ou des États-Unis un jour ou deux avant votre arrivée et recevoir le paquet à votre hôtel. Là encore, un adulte âgé de plus de 19 ans doit accepter le colis et les envois ne sont livrés qu’en Ontario.

Informez votre hôtel que vous attendez une livraison de Postes Canada – le personnel est autorisé à accepter le colis en votre nom. Chaque propriété a le droit de décider si le personnel peut accepter des colis ou non, alors demandez-leur si c’est possible de le faire, et quelles sont les modalités. Si l’établissement refuse d’accepter les colis, il peut cependant vous appeler quand la livraison arrive et vous appeler pour que vous réceptionniez le colis. Le livreur peut aussi laisser un bon de livraison à l’accueil et vous récupérerez votre colis au comptoir indiqué à votre arrivée.

En public, personne ne peut posséder plus de 30 g de cannabis à la fois — ce qui veut dire que vous ne pouvez pas commander plus de 30 g à la fois.

Où consommer

Les visiteurs doivent savoir qu’en Ontario, on peut fumer de la mari dans des résidences privées (donc aussi dans les espaces extérieurs), les lieux publics à l’extérieur (par exemple les trottoirs et les parcs), les chambres pour fumeurs dans les hôtels, motels et auberges, les véhicules et bateaux utilisés en tant qu’habitation (s’ils sont équipés en permanence de couchettes et d’une cuisine, et qu’ils sont garés ou amarrés).

Si vous séjournez dans un hôtel, demandez à l’accueil s’il existe une zone fumeur. Dans la négative, vous devez fumer ou vapoter à l’extérieur, à plus de 9 mètres de toute entrée.

Les règlements municipaux, les ententes de location et les politiques d’entreprises peuvent imposer d’autres restrictions. Assurez-vous de vérifier auprès d’une personne responsable si vous n’êtes pas certain si vous avez le droit de fumer de la marijuana là où vous êtes.

ParCs ET TROTTOIRS

Il est légal de fumer ou de vapoter dans tout espace public extérieur, mais soyez attentif à l’endroit où vous vous trouvez : il est illégal de fumer à moins de 20 m d’une école, d’un terrain de jeu, d’un centre de la petite enfance, d’un terrain sportif, ou d’une installation sportive (exception faite des terrains de golf), comme le veut la Loi favorisant un Ontario sans fumée .

Véhicules récréatifs

S’il est permis de fumer ou de vapoter dans votre véhicule récréatif lorsqu’il est stationné, il demeure illégal de fumer ou de vapoter dans tout véhicule (comme les VR et les bateaux) en marche ou qui est prêt à bouger (ce qui veut notamment dire que le conducteur et tous les passagers sont dans le véhicule). Utiliser du cannabis avant de conduire ou en conduisant (ou en étant assis dans un véhicule qui est dans la possibilité d’être déplacé – donc, tout véhicule en marche) peut entraîner une amende pour conduite avec facultés affaiblies.

CONDUITE AVEC FACULTÉS AFFAIBLIES

Les policiers de l’Ontario ont le droit d’utiliser des outils d’analyse des fluides oraux, lorsqu’ils vous arrêtent et que vous êtes au bord de la route. La conduite avec facultés affaiblies est sévèrement punie en Ontario. Les conducteurs qui ont consommé de l’alcool, du cannabis ou d’autres substances s’exposent à des sanctions sévères, comme la saisie de leur véhicule, la perte des privilèges de conduite, des amendes très salées et même du temps de prison.

Ne fumez pas en conduisant ou en naviguant!

Voyager avec du cannabis

Le seul cannabis légal en Ontario est celui qui a été produit légalement dans un établissement autorisé et acheté via des détaillants ou sources autorisés. Vous ne pouvez pas traverser de frontière en possession de cannabis, peu importe dans quel sens.

Vous pouvez vous déplacer au Canada, tant que vous observez les règles applicables (p. ex. : quantité maximale de 30 g, etc.), mais si vous avez l’intention d’apporter du cannabis aux États-Unis, en France, ou dans quelque autre pays, OUBLIEZ ÇA! Ça n'en vaut pas le risque.

Aux frontières ou aux douanes, vous trouverez des affiches pour rappeler aux Canadiens et aux visiteurs qu’il est illégal de traverser la frontière avec du cannabis.

Le cannabis est illégal dans bien des pays et même s’il est légal dans certains États, aux États-Unis, il demeure illégal au plan fédéral.  

Une condamnation pour avoir passé clandestinement de la drogue ruinera votre vie. Ne prenez pas de risque. Laissez-le derrière vous et planifiez votre prochaine visite, plus simplement.  

SOYEZ RESPECTUEUX

Le cannabis a été illégal pendant des décennies. Les opinions sur sa légalisation sont divergentes, et certaines personnes n’en sont pas heureuses du tout. Respectez la loi, mais afin de maintenir le bon ordre, comportez-vous civilement lorsque vous consommez. Demandez au personnel de l’hôtel quel endroit se prête bien à la consommation, ne soufflez pas la fumée vers les passants, jetez le matériel correctement – en somme, ne soyez pas un vaurien!

Prenez soin de vous

Le cannabis d’aujourd’hui est souvent plus fort que ce que les gens fumaient il y a quelques décennies. De plus, le mariage alcool et cannabis peut augmenter les effets des deux substances. Soyez prudent. Allez-y modérément. Appelez un taxi ou contactez un service de raccompagnement pour rentrer.

Pour en savoir davantage sur les règles et la vente au détail visitez le site d’information du gouvernement de l’Ontario et celui de la Société ontarienne du cannabis.

Autres lectures suggérées