Une aventure en canot

Les magnifiques rivières du Nord... Belles en toute saison! Photo : André Bernier

Découvrez le nord de l’Ontario par ses lacs et ses rivières



À la recherche d’une nouvelle aventure? Ne cherchez pas plus loin; découvrez le nord de l’Ontario par ses lacs et ses rivières, à la rame ou à petit moteur. Vous y verrez la forêt boréale en pleine effervescence tout en faisant le plein de vitamine D. Apportez votre appareil photo et votre crème solaire, nos guides franco-ontariens s’occupent du reste!

NorddelOntario.ca vous les a présentés avec leurs forfaits motoneige. L’été, Wilderness Guided Tours et Les Aventures L’Esprit du Nord (Northern Spirit Adventures) continuent d’explorer l’arrière-pays, cette fois en canot. Une demi-journée, une journée complète ou expéditions de quelques jours, ces experts en matière d’aventure proposent des forfaits qui plaisent à tous.

De Hearst

Wilderness Guided Tours offre plusieurs circuits à partir de Hearst :

  • Du lac Sainte-Thérèse au lac Pivabiska, au nord de Hearst, durée de 4 heures
  • Sur la rivière Missinaibi, Glass Falls, 16 km au sud de Mattice, durée de 4 à 5 heures avec possibilité de pêche
  • Sur la rivière Missinaibi, la célèbre site Thunder House, une importante chute au nord de Mattice, journée complète
  • Lac Kabina jusqu’à Caribou Rapids le long de la rivière Kabinakagami, au sud de Hearst, journée complète

Les forfaits varient selon la taille du groupe (minimum 4 personnes) : entre 80 $ et 100 $ par personne pour la journée. Le temps idéal est en mai et juin, car l’eau est plus haute. Les expéditions à la rame se font bien jusqu’à la fin juillet.

À quoi s’attendre?

Une aventure tout inclus : canot, pagaie, gilet de sauvetage et même lunch, s’il s’agit d’un long trajet. L’activité demande un certain niveau de forme physique puisque certains circuits à la pagaie (comme celui du lac Pivabiska) prévoient un portage, mais la sortie demande peu d’efforts physiques si l’embarcation est munie d’un petit moteur.

«Nous avons de gros canots en cèdre de 20 pieds, tu t’assois et tu enjoy the ride (avec moteur), raconte le guide Dany Gratton. On visite l'ancien cimetière amérindien à Mattice et des camps de trappeurs. On planifie les voyages, mais on y va aussi au pif, dépendant de la température. On peut s’arrêter pour se dégourdir et on continue», explique-t-il. Il connaît l’endroit comme le fond de sa poche.

À la pagaie, on compte habituellement deux passagers par canot, ou trois avec un enfant. Les canoteurs peuvent rencontrer quelques petits rapides en cours de route. Le guide d’aventure et canoteur d’expérience assure qu’ils se gèrent très bien : «Il faut un petit minimum d’expérience pour être à l’aise, mais ce n’est pas sorcier! On explique bien au monde comment s’y prendre et si tu as moins d’expérience, tu embarques avec quelqu’un qui en a plus.»

Selon le guide, les plus beaux paysages se trouvent le long de la rivière Missinaibi (aussi appelée rivière Mattice). «C’est une expérience inoubliable de voir les rivières, la faune, la flore et les portages sont beaux. On voit beaucoup d’orignaux (même en moteur) : ils n’ont pas peur. C’est ce que je vois chaque fin de semaine et j’adore pouvoir le partager avec les gens», révèle l’aventurier.

De Smooth Rock Falls  

À Smooth Rock Falls, André Bernier mène les Aventures L’Esprit du Nord (Northern Spirit Adventures) depuis longtemps déjà. Ses circuits peuvent mener jusqu’à Moosonee et la baie James. D’ailleurs, le forfait le plus populaire est le voyage d’une journée sur la rivière Abitibi, en passant par les chutes New Post.

À quoi s’attendre?

«Nous [les guides] sommes habillés en coureur des bois dans les canots voyageurs de 34 et 25 pieds. On fait revivre une journée de voyageurs avec des chants et des histoires», promet M. Bernier. En route, les groupes s’arrêtent à un poste de traite de fourrure des années 1800. Les canoteurs trouveront là aussi un cimetière autochtone où quelques voyageurs ont été inhumés. Grâce aux talents de conteur du guide, l’aventure est bien sûr agrémentée d’anecdotes de l’époque qui aident à faire revivre une expérience authentique.

Après avoir fait le plein d’image et d’histoire, les aventuriers s’arrêtent pour dîner devant une chute de 90-100 pieds – et quel lunch! Non seulement la chute a-t-elle un aspect magique, en tant cachée au fond du canyon, le lunch ajoute à l’expérience. L’aventure se poursuit ensuite avec l’escalade de la chute où le passionné parle de flore boréale : fruits, plantes et thés – bref, tout ce dont se servaient nos ancêtres pour se nourrir et se soigner.

Lors de ce circuit, les passagers rament de 2,5 à 3 heures et le retour, à contre-courant, se fait à l’aide d’un petit moteur. «Pas besoin d’être en forme!, assure M. Bernier. C’est pour tous les âges – pour les enfants jusqu’à 60, 70 ans. J’ai même eu des gens de 80 ans. Même pour ceux qui ont de la misère à marcher : au lieu de l’escalade, on les installe devant la chute. C’est spectaculaire comme expérience. C’est agréable et mémorable et c’est pour ça que c’est populaire à ce point», dit le guide qui accompagne des groupes venant de partout sur la planète.

Ici aussi le panorama fait place à une faune vivante et vibrante : orignaux, lynx, ours, aigles et la liste se poursuit. «Montrer notre région, c’est notre passion. Ça fait partie de ce que l’on aime faire. Et plus on la montre, plus le monde peut en profiter et la protéger en retour», exprime l’expert.

La saison idéale pour partir à l’aventure s’étire de juin à septembre. Le coût pour l’excursion vers New Post est de 110 $ par personne (80 $ pour les moins de 16 ans) et les groupes peuvent varier en taille, de 8 à 26 personnes. Tout est inclus, suffit d’apporter son téléphone ou son appareil photo pour immortaliser l’expérience.

Groupes d’amis, famille, écoles : profitez de l’expertise et de l’expérience de nos deux guides franco-ontariens pour ajouter de l’aventure et des découvertes à votre été! Et reprenez l’expérience en motoneige, l’hiver!

Photos fournies par Dany Gratton et André Bernier

Autres lectures suggérées