Ce qu'il faut pour pêcher en Ontario

Pour pêcher en Ontario il faut un permis!

Pour un repas (presque) garanti et du plaisir assuré



Presque difficile à croire : l’Ontario compte plus de 400 000 lacs, rivières et ruisseaux ! Les innombrables cours d’eau sillonnent le nord de la province en marquant le territoire d’une façon merveilleuse, ce que vous pourrez constater si vous avez la chance de survoler la région en hydravion pour vous rendre à un camp de pêche sur une étendue d’eau isolée où vous serez possiblement les seuls à pêcher. N’est-ce pas le rêve de tout pêcheur ?

En sachant que le pays du soleil couchant compte plus de 70 000 lacs et que la ville du Grand Sudbury en compte près de 300, il est plus facile de comprendre comment il est simple et facile de pêcher en Ontario, et ce, pratiquement à l’année.

Comment pêcher légalement ?

Afin de pêcher en toute légalité, vous aurez besoin d’une carte plein air pour la pêche ainsi que d’une vignette de permis de pêche. Achetez d’abord votre carte plein air puisqu’elle est nécessaire pour acheter une vignette. Puis, procurez-vous une vignette de permis de pêche sportive, qui vous permettra de conserver la plupart des poissons pêchés, ou écologique, qui vous obligera de remettre à l’eau la plupart des poissons pêchés. Assurez-vous d’avoir votre carte plein air ainsi que votre vignette de permis de pêche sur vous en tout temps lorsque vous pêchez.

Il est aisé de se procurer une carte plein air et une vignette de permis de pêche; il s’agira probablement d’une des étapes les plus simples de votre aventure sur les cours d’eau nord-ontariens ! Vous pouvez vous procurer ces documents en ligne, aux centres Service Ontario participants ou auprès de n’importe quel délivreur de permis, ces derniers étant généralement des magasins vendant des articles de pêche. Pour la liste complète de ces endroits, veuillez cliquer sur le présent lien.

À noter que si vous pêchez seulement l’espace d’une journée, la carte plein air n’est pas obligatoire; vous devez tout de même acheter une vignette de permis de pêche. Il est également possible de se procurer une carte plein air temporaire ou une vignette de permis d’un jour. Le processus et la réglementation entourant la pêche sont passablement les mêmes, et ce, peu importe que vous habitiez l’Ontario, la Colombie-Britannique, le Québec ou n’importe quel autre province ou territoire canadien; de façon générale, les tarifs varient peu. Si vos enfants âgés de moins de 18 ans vous accompagnent, ils n’ont pas besoin de permis de pêche; seule une carte d’identité délivrée par le gouvernement où figurent leur nom et leur date de naissance peut être exigée. Il est également à mentionner que les gens âgés de 65 ans et plus n’ont pas besoin de permis pour pêcher. C’est l’occasion parfaite pour pratiquer la pêche intergénérationnelle et apprendre les bons vieux secrets de pêche gardés par vos parents et vos grands-parents et les transmettre à vos enfants !

Photo : SPOMT/Jeff Speed 2009

Puisque les limites de pêche et les restrictions de taille des poissons varient selon les espèces et parfois selon les endroits, nous vous invitons à consulter cette page web avant votre départ. Pour toute autre information concernant les règlements au sujet de la pêche comme les permis, les saisons, les zones de pêche entre autres, le guide des règles et des règlements de la pêche saura répondre à vos questions. 

Avec quoi pêcher ?

Hameçons sans barbes, hameçons réguliers, écrevisses, grillons, grenouilles, cuillères, mouches artificielles… pour un pêcheur en devenir, il peut sembler quelque peu compliqué de s’y retrouver parmi les nombreux choix d’hameçons. En consultant les règlements sur les hameçons et les lignes, vous apprendrez que vous ne pouvez utiliser qu’une seule ligne, que vous pouvez utiliser jusqu’à 4 hameçons sur votre ligne à pêche ainsi que les hameçons qui sont permis et ceux qui sont interdits. Si vous êtes comme moi la première fois que j’ai vu un étalage d’hameçons dans un magasin de chasse et pêche (lisez ici que j’étais on ne peut plus confuse), ce site saura vous guider.

À noter que dans le nord de l’Ontario, on ne pêche pas aux ménés mais aux « minnows », généralement prononcé « mino » ou « meno »; cette précieuse information vous facilitera la tâche lorsque vous achèterez des hameçons vivants.

Comment se renseigner ?

L’outil ON-Pêche disponible en ligne ou sur téléphone mobile est une perle rare ! Il s’agit d’un outil de pêche  on ne peut plus convivial et complet comprenant non seulement des cartes et des renseignements sur la pêche en Ontario (règlements, indications pour se rendre, cours d’eau, types de poissons, appâts préférés, habitats...) mais également divers critères de sélection tels que l’espèce, le cours d’eau, les coordonnées GPS, etc. On y retrouve même un court tutoriel pour vous aider lors de votre navigation… sur le web ainsi qu’à la pêche. Pour toute information au sujet de la pêche en Ontario, visitez le site web Pêcher Ontario

Quoi pêcher ?

Les cours d’eau du nord de l’Ontario regorgent de poissons de superbe taille. On y pêche principalement, et selon les régions du nord, le doré, le brochet, la truite, l’achigan, le maskinongé… tous des poissons on ne peut plus délicieux les uns que les autres; même le brochet saura charmer votre palais.

Si vous n’êtes pas encore un expert en la matière, le Guide de consommation du poisson de l’Ontario saura notamment vous éclairer quant à la taille et au nombre de poissons que vous pouvez pêcher, au choix des poissons les moins contaminés ainsi qu’aux poissons à éviter.

Où sont les poissons ?

Partout ! Que vous soyez à Mattawa, à Longlac, au lac des Bois ou à Nipigon, ne vous inquiétez pas; en une journée, quelques prises de bonne taille sont quasi assurées, et ce, peu importe où vous pêcherez. N’hésitez pas à demander conseil à un pêcheur aguerri; il osera sans doute vous révéler l’un de ses endroits de prédilection ! Je ne peux résister à un filet de doré poêlé. Et vous, lequel de ces nombreux poissons saura vous charmer ?

Que vous vous rendez à la pêche en voiture, en hydravion, en bateau ou à pied et que vous habitiez dans un chalet, une pourvoirie, un bateau-chalet, un camping ou même à la belle étoile, vous n’aurez pas besoin d’un plan B pour souper : votre saurez sans aucun doute vous régaler d’un remarquable poisson fraîchement pêché !

Autres lectures suggérées