Conseils d'habitué pour planifier vos vacances en véhicule récréatif

Canot, camping. Du plaisir. Et moins de luxe.

Novice ou pro, rendez la planif facile!

Ce qu'il faut charger, ce qu'il faut laisser chez soi...



This article is also available in English

Besoin de quelques conseils avant de vous lancer dans la planification de votre escapade en VR? Novice ou expert, voici une liste pour vous aider à tout planifier sans que ce soit compliqué!

Si vous mettez le cap sur l'Ontario ou sur l'Ouest canadien à VR, vous passerez par chez nous : le nord-ouest de l'Ontario, une vaste étendue parfaite pour les amateurs de nature. Le meilleur moyen de profiter des merveilleux paysages et des milliers de lacs  du Nord ontarien, c'est sûrement en caravaning! 

1. N’apportez pas votre maison avec vous

D’abord et avant tout – rappellez-vous que vous allez en camping. N’essayez pas d’apporter tout le confort matériel de la maison. Par définition, faire du camping, c'est profiter du plein air. Faire du VR, ce n’est pas vivre à la dure, mais ça demeure quand même du camping. Ne pas retrouver le luxe et que vous avez à la maison fait partie de l’expérience.

Camping sur le bord du lac au Laughing Water Trailer Park. Photo : Erin Rody

2. Réservez tôt votre place ou vos places de camping

Chaque terrain de camping et parc provincial accepte les campeurs en VR sans réservation. Cependant, ils ne peuvent le faire s’il n’y a plus de places. Il est donc fortement recommandé de choisir votre destination ou vos destinations et de réserver bien à l’avance. C’est particulièrement recommandé pour les voyages de week-end ou pendant les congés, comme le long week-end de mai, de la fête du Canada et de la première fin de semaine du mois d'août – en Ontario, il s'agit d'un congé civique, et tout le monde en profite!

3. Faites une liste

C’est peut-être une évidence, mais beaucoup de gens ne font pas de liste et finissent par oublier certaines nécessités essentielles, comme l’insectifuge ou le papier de toilette. En plus de rendre le voyage – et les préparatifs – plus agréable, vous pouvez biffer les articles à mesure que vous les chargez à bord de votre véhicule. Lorsque tout a été biffé, vous êtes certain que vous avez tout ce dont vous avez besoin... Sauf si vous aviez oublié de l’ajouter à la liste! 

4. Planifiez soigneusement les repas

Ça vient tout naturellement pour les uns... Mais beaucoup de gens apportent beaucoup trop de nourriture alors que d’autres n’en apportent pas assez. Il faut bien prévoir la sorte de nourriture à apporter. Selon votre destination, le frigo de votre VR et les glacières peuvent être les seuls endroits pour garder au froid les aliments périssables ou surgelés; n’apportez donc pas trop de nourriture, vous pourriez en perdre rapidement. Si vous avez des enfants, prévoyez suffisamment de collations. Ils auront probablement plus faim entre les repas par rapport à leur appétit à la maison. Ça fait partie des joies du plein air.

5. Prévoyez l'imprévisible

Comme le disent les scouts, « Sois prêt »! Bon nombre de campeurs qui traversent le nord de l'Amérique du Nord pour la première fois ne le sont pas. Vous devez être prêt à affronter le temps frais, même au beau milieu de l'été, et la pluie.

En plus des sandales de plage et des chaussures de sport, apportez des chaussures plus solides, comme des souliers de randonnée. S'il pleut, vous aurez les chaussures appropriées pour marcher dans les bois. C’est certain que personne ne contrôle la température, alors assurez-vous d’apporter des jeux de société, des jeux de cartes ou des films pour avoir quelque chose à faire s’il y a des journées pluvieuses. Mais d’abord et avant tout, n’oubliez surtout pas le chasse-moustiques! 

6. C’est correct de NE PAS tout apporter

Les campeurs d’expérience savent que vous pouvez aussi apporter trop de choses. Voici donc quelques suggestions de choses à ne pas apporter. Si on parle de nourriture, rappelez-vous que bon nombre de repas sont préparés dans le cadre d’activités et c’est facile et simple. Ça veut dire d’oublier les repas gastronomiques qui demandent beaucoup de préparation, des aliments qui doivent être cuits longtemps comme les gâteaux, etc. La solution pour éviter d’apporter trop de nourriture est, en fait, de planifier vos repas et puis d’apporter quelques éléments en supplément au cas où – comme les collations dont nous avons parlé plus tôt. Voici d’autres choses à « ne pas apporter » :

  • Bois – peut transmettre des espèces envahissantes et c’est super encombrant
  • Chaises – apportez exactement le nombre suffisant, pas plus
  • Effets lourds ou encombrants – la tolérance en matière d’espace et de poids est souvent primordiale; n’apportez pas d’eau à moins que ce soit nécessaire et enlevez ce qui est encombrant sur tous les autres effets pour faciliter le rangement
  • Jouets gonflables et de plage – Je suis coupable à ce titre – combien de fois avez-vous gonflé des matelas, des tubes, ou quoi encore, et que vous ne les avez jamais utilisés?
  • Bicyclettes – À moins d’être certain qu’il y a des endroits pour faire de la randonnée à vélo (et vous devriez appeler pour vous en assurer), ne les apportez pas.

7. Soyez prudent

Si vous êtes le nouveau propriétaire d’un gros camion ou d’une plus petite remorque, il est important que vous connaissiez les règles pour remorquer le VR ou une roulotte en toute sécurité, que vous sachiez comment stationner en toute sécurité et comment l’installer de  manière sécuritaire. L’expérience est le meilleur atout, mais lorsque vient le temps de remorquer une roulotte, n’oubliez pas que vous devez avoir un véhicule suffisamment puissant pour la grosseur de la remorque que vous achetez. Le moteur pâtira et le réservoir d'essence se videra très vite.

En aucun cas il est recommandé d’attacher un autre véhicule ou bateau derrière une remorque déjà attelée. Il n’est pas illégal de tirer un bateau ou un autre véhicule en Ontario, mais le ministère des Transports souligne que les restrictions combinées de poids et de longueur dans un tel cas peuvent amener une contravention élevée pour ceux qui outrepassent la réglementation (longueur maximale de 23 mètres et le véhicule de tête doit être une camionnette ou un véhicule commercial). Pour plus de renseignements, visitez le site Web du ministère des Transports de l’Ontario.  

8. Adaptez-vous 

Vous êtes en « vacances »! Ayez une attitude mentale positive et soyez disposé à vous adapter à des situations inattendues, ce qui rendra votre voyage de camping d’autant plus agréable. Stress et vacances ne sont pas compatibles. Prenez votre temps et rappelez-vous que votre attitude face à un problème fait toute la différence entre être détendu et être stressé. 

9. N’ayez pas peur d’essayer de nouvelles choses

À titre de directeur d’une association touristique (Sunset Country, le nord-ouest de l'Ontario), je reçois beaucoup de commentaires au sujet des expériences que vivent certaines personnes dans leurs déplacements dans notre région. J'ai constaté que ce dont j’entends le plus parler, c'est la satisfaction et la fierté des gens d’avoir essayé quelque chose de nouveau, quelque chose qu’ils n’avaient jamais osé faire auparavant. Si vous venez d’une grande ville et avez peu (ou pas du tout) pêché, allez-y, lancez votre ligne à l’eau. Si vous n’avez jamais emprunté un sentier de randonnée pédestre dans la forêt, essayez-le, ou prenez une pagaie et allez vous promener en canot ou en kayak. Si vous suivez ce conseil, je vous assure que vous vivrez un moment mémorable.

10. N’hésitez pas à demander de l’aide

S’il s’agit de votre premier voyage dans le Nord de l'Ontario et que vous n’êtes pas certain où aller ou quoi faire lorsque vous y serez, n’hésitez pas à explorer ce blogue ou à demander de l’aide. La connaissance des lieux peut vous être extrêmement utile pour déterminer les endroits à voir, les choses à faire – une chute cachée ou un lac à pêche hors des sentiers battus. En demandant de l’aide, vous profiterez des connaissances multiples d’un résidant de la région et vous rencontrez par le fait même de nouvelles personnes. Le Nord ontarien est une destination très populaire auprès des campeurs. Nous sommes donc habitués à voir beaucoup de touristes dans la région, et aimons bien les aider en répondant à leurs questions!

Conseils d'un habitué

J’ai une roulotte depuis quelques années et j’ai campé dans la région à plusieurs endroits. Je dois avouer que c’est l’une des meilleures façons de profiter des merveilleux paysages et des milliers de lacs qu’il y a dans le Nord ontarien. 

Couvrant une superficie géographique de 100 000 kilomètres carrés – presque toute la forêt boréale – et avec plus de 70 000 rivières et lacs d’eau douce, le nord-ouest de l’Ontario est sans contredit une destination « incontournable » pour les campeurs en véhicule récréatif. Partout dans cette région, vous trouverez de nombreux terrains privés pour les VR tout comme des parcs provinciaux. Vous aurez l’embarras du choix.

Je recommanderai catégoriquement que vous vous installiez dans un terrain de camping privé plutôt que dans un parc provincial, mais c’est ce que moi je préfère, alors installez-vous à l’endroit que vous croyez être le mieux pour vous et pour ceux qui vous accompagnent.

Ressources : 

Autres lectures suggérées