Le Bouclier canadien en images

Le Bouclier, c'est du roc et le lac Supérieur!



Le Bouclier canadien s’étend au nord des Grands Lacs et tout autour de la portion canadienne du lac Supérieur. Il couvre donc une majeure partie du Nord de l’Ontario et une très grande partie de la province, de la région de Muskoka et du nord de la rivière des Outaouais jusqu’à la frontière du Manitoba.

Le Bouclier canadien couvre une majeure partie du Nord de l’Ontario et une très grande partie de la province. Il devrait s'étirer un peu plus au sud, sur cette image. Source : Wikimédia, Terrestrial ecoregions of North America : a conservation assessment. Taylor H Ricketts et autres, Island Press, Washington, D.C., 1999.

Caractéristiques

Le Bouclier canadien est la plus grande et la plus ancienne région physique du Canada. Sa principale caractéristique, c’est son sous-sol très rocheux.

Ce paysage de Killarney illustre bien ce qu'est le Bouclier : de l'eau et des rochers. Photo : Destination Ontario.
 
 
La nature! Le Bouclier est beaucoup moins densément peuplé que les basses-terres du Saint-Laurent et des Grands Lacs. Ici, c'est la réserve de Chapleau, quelque part entre North Bay, Sudbury et Timmins. Photo : Destination Ontario
 
 
 
Savais-tu qu'au sud de Sudbury, une rivire porte le nom de Rivière des Français? Il y a un beau centre d'interprétation de Parcs Ontario. Photo : Destination Ontario (Bartosick)
 
Tout près de Kirkland Lake, en direction du Québec, il y a une formation rocheuse vraiment singulière : le mont Cheminis (ou mont Chaudron). Une boule de roc qui sort de la forêt! Photo : Destination Ontario, 1998

Principales villes

Les villes les plus populeuses du Bouclier canadien, en Ontario, sont :

À Sudbury, on trouve une magnifique attraction touristique : c'est le centre des sciences Science Nord, l'un des plus gros au Canada. Photo : Destination Ontario.

On y trouve aussi de plus petites villes et de villages. Savais-tu que beaucoup de francophones habitent dans le Nord-Est de l’Ontario?

Activités récréatives

Le plein air est très important dans le Bouclier canadien. On pratique le canot, la pêche, la randonnée, le camping et la chasse. 

Il y a beaucoup de parcs provinciaux et de pourvoiries, dans le Bouclier canadien. C'est une étendue sauvage, avec beaucoup de lacs. Photo : Destination Ontario (St. Jacques)

Les forêts de conifères sont bien apparentes dans ce paysage de Killarney, près de la baie Georgienne. Photo : Destination Ontario (Scott)

Même si le Bouclier est assez plat, on y trouve parmi les plus hautes montagnes de ski de l’Ontario. Le mont Searchmount à Sault-Sainte-Marie, le mont Loch Lomond et le Mount Baldy à Thunder Bay sont plus hauts que Calabogie Peaks. À Mattawa, le mont Antoine est un peu moins haut que Blue Mountain.

Même si le Bouclier est assez plat, on y trouve parmi les plus hautes montagnes de ski de l’Ontario, comme le mont Loch Lomond et le Mount Baldy à Thunder Bay. Photo : Destination Ontario (Goh Iromoto), 2013

Tout près de Thunder Bay, vers le lac Supérieur, il y a le canyon Ouimet. On peut le traverser, même en zipline! Photo : Destination Ontario, 2012

Le Bouclier fait aussi place au plus vaste lac d’eau douce au monde : le lac Supérieur! On peut faire de la voile à partir du port de Thunder Bay. Photo : Destination Ontario.
 

Le long des rivières, il y a beaucoup de sentiers. Certains ont été empruntés par les explorateurs comme Étienne Brûlé, Samuel de Champlain, Pierre-Esprit Radisson! Photo : Destination Ontario, 2009
 
 
La nature est importante, mais il y a aussi de magnifiques attractions touristiques. On a vu Science Nord, plus tôt, qui exploite aussi Terre dynamique, qui fait visiter une mine.
 

Secteurs économiques

Le sol du Bouclier est riche en minéraux. Il y a donc beaucoup de mines. On y trouve :

  • du nickel, surtout à Sudbury,
  • de l’or, dans les secteurs de Dubreuilville, Kirkland Lake, Timmins et Cochrane,
  • du cobalt à Cobalt!
  • Le Bouclier est une source importante de fer et de cuivre.

On voit beaucoup de puits de mine, dans le Nord. Celui-ci est à Kirkand Lake, où on trouve des mines d'or. Photo : Destination Ontario, 1998

Le gros cinq sous de Sudbury - le Big Nickel - domine Sudbury, la capitale du nickel! Photo : Destination Ontario (Joey Panetta) 

L’industrie forestière est très importante. De nombreux villages se sont développés autour d’usines de pâtes et papiers : Dubreuilville, Iroquois Falls, Kapuskasing, Hearst...

Dans le Bouclier, il y a surtout des conifères, mais dans la portion plus au sud, il y a aussi des érables et quelques érablières.  Photo : Destination Ontario (Goh Iromoto), 2013

Il y a beaucoup de grandes rivières, dans la portion ontarienne du Bouclier canadien. Mais contrairement au Québec, il n’y a pas de mégabarrages. Il y en a tout de même plusieurs, comme dans le canyon de la rivière Abitibi, qu’on peut traverser en voiture. Les rivières Abitibi, Montréal, Wahnapitae et Mattagami comptent plusieurs barrages.

Qu'en est-il du tourisme?

Le Bouclier est habité depuis très longtemps. À Red Lake et à Agawa, on trouve des peintures rupestres faites par des Autochtones. Photo : Destination ONtario (Goh Iromoto), 2012

Complètement au sud, il y a la région de Muskoka. Avec tous ses lacs, la région compte beaucoup de centres de villégiature! Photo : Destination Ontario (Tim Campbell), 2010.

Comme ailleurs, le secteur des services est important. Il faut du personnel enseignant, des forces policières, du personnel soignant et des employés dans les commerces partout! 

Autres lectures suggérées