À vélo sur les traces des explorateurs

À vélo dans la région d'Ottawa. Photo : SPOMT 2016

La véloroute Voyageur de l'Ontario

En Nouvelle-France, les routes étaient d'eau. Aujourd'hui, en Ontario, on suit les traces des intrépides explorateurs à vélo.



Pendant plus de 5000 ans, les Nipissingues, les Odawas, les Ojibwas et les Cris ont emprunté la rivière des Outaouais, la rivière Mattawa et le lac Nipissing. Il y a 400 ans, les explorateurs et les marchands de fourrure suivaient leurs traces. Aujourd’hui, c’est au tour des cyclistes de s’approprier ce magnifique parcours : bienvenue sur la véloroute Voyageur !

Ce qu’est la véloroute Voyageur

La véloroute Voyageur est un grand circuit cyclable de 630 km qui s’étend d’Ottawa à Sudbury.  

Conceptualisé en 2013 par des mordus du vélo avec le soutien du célèbre réseau de sentiers Discovery Routes de North Bay, son parcours longe successivement deux rivières patrimoniales, la rivière des Outaouais puis la rivière Mattawa, mais aussi court autour du lac Nipissing jusqu’à Sudbury. Son nom souligne d’ailleurs le courage et la force des voyageurs qui assuraient le transport à l’époque de la traite des fourrures et de l’exploration du continent par les Européens.

Carte générale de la véloroute Voyageur

Aujourd’hui, à vélo, l’effort se double d’une magnifique récompense : la véloroute célèbre aussi un territoire splendide… et relativement plat !

L’expérience cycliste

La véloroute Voyageur est facilement accessible : elle rejoint l’immense réseau de la Ceinture de verdure de la capitale nationale et la Route Verte du Québec.

La Route verte et la véloroute Voyageur, chacune campée sur sa rive de l’Outaouais, se rejoignent en quelques lieux, comme entre Clarendon et Haley Station (via Portage-du-Fort) ou l’Isle-aux-Allumettes et Pembroke.

À l’heure actuelle, l’organisation travaille activement à l’aménagement du tronçon Ottawa-Deep River. Elle conseille donc aux cyclistes de se concentrer sur la portion nord de la véloroute, de Deep River à Sudbury, un chaleureux parcours rural de 380 km. On y circule parfois sur l’accotement pavé d’une grande route, mais surtout sur des chemins de campagne tranquilles, longeant des champs et des cours d’eau qui ont conservé le caractère sauvage qu’ont vu les Voyageurs il y a quelques centaines d’années.

Les Discovery Routes de North Bay longent notamment le lac Nipissing. Phot SPOMT/Dave, 2010.

La portion nord : pour les vélos !

La région est franchement vélosympathique. À North Bay et à Sudbury, de magnifiques réseaux cyclables locaux valent le détour. Les Discovery Routes de North Bay et les Rainbow Routes de Sudbury permettent de sortir encore plus des sentiers battus — sans avoir à partager le pavé ! On part à la découverte de chutes, de talles de bleuets, de rochers qui offrent des points de vue saisissants sur la région. Pour les plus passionnés, il est toujours possible de prolonger le voyage car la route cyclable de la baie Georgienne, intégrée à la Great Lakes Waterfront Trail, rejoint Sudbury, autre royaume des cyclistes.

S’ajoute l’offre toute récente de la véloroute. Dans le Nord ontarien, dans l’axe Mattawa à Sudbury, des kiosques d’information avec supports à vélo et pompes sont aménagés. À Mattawa, Eau Claire, Bonfield, Astorville, ils sont à des intervalles de 18 à 25 km. À l’ouest de North Bay entre Sturgeon Falls, Lavigne, Noëlville et St-Charles, il faut pédaler un peu plus longtemps d’un point de repos à l’autre. C’est aussi ici que la voie est la moins achalandée : on propose de quitter la Transcanadienne pour s’évader du côté des chemins de campagne à faible circulation automobile, et où la signalisation n’est pas laissée au hasard !

On peut consulter les cartes détaillées en cliquant ici

À la rencontre de l’Ontario français dans ses villages

Emprunter la véloroute Voyageur, c’est aussi aller à la rencontre de la francophonie ontarienne.

Aujourd’hui, dans East Ferris, qui comprend Corbeil et Astorville, le tiers de la population est francophone. Les célèbres quintuplées Dionne, filles d’Elzira et Oliva Dionne, un couple d’agriculteurs nés à Corbeil, sont nées ici en mai 1934, avant d’être élevées à North Bay dans une pouponnière avec des vitrines d’observation pour le public et de devenir de véritables attractions touristiques. Saviez-vous que les jumelles Dionne ont attiré plus de touristes que les chutes Niagara, pendant leur séjour dans ce « Quintland »? Soyez sans crainte : les rangs de la région sont aujourd’hui moins achalandés qu’à l’époque où l’on exposait les filles.

Poursuivons notre chemin au-delà de North Bay, en direction de Sudbury. Un arrêt s’impose à Nipissing Ouest. Le cœur de la municipalité régionale, Sturgeon Falls, est bien connu pour la marina de la baie Minnehaha où l’on peut savourer un café, louer un kayak, ou partir à l’aventure à vélo. Surtout, vous aurez l’occasion d’être témoin de la plus célèbre bataille des patateries de l’Ontario : à 350 m de la baie, Riv et Larry se livrent depuis des années une bataille sans merci pour savoir qui fait la meilleure poutine de l’Ontario…

La baie Minnehaha, une destination bien connue à Sturgeon Falls. Photo : Vélroute Voyageur.

Vous préférez les fruits aux frites ? Dans leur Leisure Farms, les Deschatelets, fiers et combien sympathiques Franco-Ontariens, vous offrent de cueillir des petits fruits et de participer à diverses activités tout au long de l’été et de l’automne. Pour une incursion dans l’histoire locale, le Musée Sturgeon River House rappelle l’époque de la traite des fourrures et la présence des Premières Nations.

À l’ouest s’impose Sudbury, capitale du Nouvel-Ontario. Plus diluée, la communauté francophone y est aussi très dynamique. Spectacles et pièces de théâtre, festivals musicaux, expositions, salon du livre…

Sudbury, ville de fête et de découverte. Photo : SPOMT/Goh Iromoto 2011

À cette offre francophone s’ajoute tout un pan touristique propre aux centres urbains. Science Nord compte parmi les grands centres des sciences de l’Ontario; le magnifique parc Bell au bord du lac Ramsey invite aux promenades et aux croisières; le centre-ville dynamique, où l’aspect industriel des origines de la ville inspire les photographes. Enfin, entre les efforts physiques, le repos de contemplation et les curiosités du parcours, profitez des bonnes tables locales!

Ho ! Et rappelons-le : les Rainbow Routes sont des pistes accessibles exclusivement aux non-motorisés qui relient toute la région du Grand Sudbury. Elles regroupent plus de 30 sentiers, à explorer à pied ou en vélo.

Pour en savoir plus

Norddelontario.ca consacre un article à la portion de la véloroute Voyageur dans la région de Nipissing Ouest.

Pour consulter les cartes de la véloroute Voyageur, visitez le discoveryroutes.ca.

Pour en savoir plus sur le vélo en Ontario, visitez le site Ontario By Bike, mais si vous voulez d’abord connaître les grands circuits cyclistes de la province, lisez cet autre article de Norddelontario.ca !

Bonne route !

Autres lectures suggérées